La sélection des As d’Or… réflexions chimériennes

Le jury des As d’Or a dévoilé jeudi dernier sa sélection pour le plus célèbre des prix ludiques français. Une liste qui, à n’en pas douter, fait et fera encore couler pas mal d’encre et de pixels dans le Landerneau des joueurs, auteurs, éditeurs. Du coup, il n’y a pas de raison que nous ne mêlions pas notre voix au concert des louanges et imprécations qui pimentent n’importe quelle remise de prix.

Pour ceux qui ne connaissent pas notre sujet, les As d’Or sont remis à l’occasion du Festival International des Jeux de Cannes, lequel aura lieu du 24 au 26 février prochain. Cette récompense, décernée par un jury de professionnels du secteur, a connu depuis sa création en 1988 de nombreuses formes, avec des changements réguliers de catégories (on a eu « jeu nouveau », les « Super As d’Or », des « Prix du Jury »…) pour se stabiliser à ce jour en trois catégories « As d’Or Jeu de l’Année », « As d’Or catégorie Expert » et « As d’Or catégorie Enfant ». Commençons déjà par présenter les 10 jeux de la sélection :

As d’Or catégorie « Jeu de l’année » (ou tout public)

Codenames ielloCodenames

Les habitués de ce blog connaissent déjà ce jeu de Vlaada Chvátil puisque nous lui avons consacré un article il y a quelques semaines. Compte tenu du formidable engouement qu’a connu à sa sortie ce titre édité par Iello, sa présence dans la sélection n’est pas une surprise pour nous. Et, faut-il le rappeler ? Codenames était en seconde place dans les jeux les plus joués en 2016 à la Boite à Chimère.

 

Imagine

Imagine aussi, nous en avons déjà parlé. Blacksad l’avait découvert lors du FIJ 2016 et avait beaucoup apprécié ce jeu où il s’agit de faire découvrir un mot ou une expression à partir de cartes translucides. Cette nouveauté 2016 a été dénichée au Japon par Cocktail Games et Moonstar Games Asia.

 

 

Kingdomino

Kingdomino a été joué lors de nos soirées dès sa sortie en boutique, et pourtant nous n’avons jamais eu le temps de lui consacrer un article. Heureusement que nous avons Blacksad qui a rattrapé notre oubli dans une chronique où elle démontre en quoi cette idée de l’incontournable Bruno Cathala, éditée par Blue Orange, est à la fois simple et subtile.

 

Unlock!

C’est la grosse surprise de la sélection puisque Unlock! n’est pas encore sorti au moment où nous écrivons ces lignes, mais les membres du jury étant des professionnels, gageons qu’ils ne découvrent pas cette nouveauté en même temps que le public.

Il n’est pas membre du jury, il n’appartient pas non plus à la crème des professionnels du secteur ludique, mais Fabrice nous explique de quoi retourne ce concept imaginé par Cyril Demaegd et publié par les Space Cowboys.

 

 

As d’Or catégorie « Enfant »

Malheureusement, n’étant pas de grands connaisseurs des jeux de société pour enfants, il nous est difficile de commenter cette catégorie. On va donc se limiter à en rappeler les fiches techniques :

Animouv

Un jeu de placement au cours duquel il faut réaliser les alignements déterminés par vos cartes.
Auteur : Martin Nedergaard Andersen
Illustrations : Philip Giordano
Édité par Djeco

Kikou le coucou

Arriverez-vous à poser vos œufs avant les autres dans le nid patiemment construit ?
Auteurs : Josep Maria Allué et Viktor Baulista i Roca
Illustrations : Gabriela Silveira
Édité par Haba

 

L’âge de pierre junior

Ce n’est pas la première fois que Filosofia adapte pour les enfants des jeux de son catalogue généralement considérés comme appartenant à la catégorie « Expert ». Après Les colons de Catane et Carcassonne, c’est au tour de l’excellent L’âge de pierre de connaître une version plus allégée.
Auteur : Marco Teubner
Illustrations : Michael Menzel

 

 

As d’Or catégorie « Expert »

Conan

On a beaucoup parlé de Conan lors du lancement du Kickstarter en 2015, mais pour ceux qui seraient passés à côté, un rattrapage est possible avec l’article rédigé par Ex-Nihilo (qui d’ailleurs a été un des premiers articles du blog).

 

Scythe

Là aussi, c’est un des jeux qui ont le plus fait parler d’eux en 2016. En gros, tout ce qui compte dans la famille des joueurs « experts » n’a cessé de faire l’éloge de ce Kickstarter financé fin 2015. Comme un petit lien vaut mieux qu’un long discours, nous avons demandé à Patrice de nous écrire un article plus complet sur cette superbe création ludique.

Star Realms

Voir un deckbuilding sélectionné aux As d’Or, et dans la catégorie Expert qui plus est, est un fait assez rare pour être souligné. D’autant plus qu’un célèbre chroniqueur de la chose ludique, à la barbe non moins célèbre, entretien depuis quelques jours un véritable buzz autour de ce jeu  de Robert Dougherty et Darwin Kastle, édité par White Wizard Game. Doit-on prendre comme un signe cet engouement assumé par un membre du jury ?

Il est moins barbu, mais il a la même taille que Monsieur Phal, on a donc logiquement demandé à Ketrus de nous résumer ce qu’était Star Realms.

 

Un pronostic ?

Nul doute que cette sélection va faire grincer pas mal de dents, et générer de nombreux commentaires entre « défenseurs » et « mécontents ». Les chapelles ne manquent pas dans le monde ludique, les joueurs sont aussi divers que les jeux. Kristoff nous propose son analyse personnelle :

Le kickstarter en mode « pousse-toi d’là que j’m’y mette »

En sélectionnant Conan et Scythe pour la catégorie Expert, le jury donne une place importante à deux projets participatifs qui – bien qu’ils soient tous deux très différents – représentent une tendance : ils ont tous deux été lancés sur la plateforme Kickstarter (avec un très grand succès : plus de 3 m$ récoltés pour le premier, près de 2 m$ pour le second), ils donnent la part belle à la qualité du matériel (incluant des éléments en plastique) et – du coup – appartiennent tous deux à la fourchette haute de prix (environ 90€ et 75€). Bref, l’exact opposé des jeux « à l’allemande » qu’on appelle aussi les « cubes en bois ».

Cette tendance existe, et il est parfaitement logique de la voir représentée dans la sélection des As d’Or. Néanmoins, on peut s’étonner de n’y voir aucun jeu « traditionnel » ! Le jury aurait-il considéré qu’aucun jeu de « cubes en bois » sorti en 2016 ne pouvait concourir contre Conan ou Scythe (je mets de côté intentionnellement Star Realms qui – bien qu’étant loin d’être le meilleur jeu de cartes du secteur – a le mérite de représenter ce genre assez peu récompensé) ? Certains titres comme Isle of Skye ou Kanagawa avaient pourtant toute légitimité à apparaître dans la catégorie.  Difficile de justifier le fait d’avoir limité la sélection à 3 titres afin de mieux les mettre en avant … cette règle n’étant pas appliquée pour le titre de l' »As d’Or » sans catégorie.

Retour vers le futur antérieur

Comme on le sait, Unlock! n’était pas encore sorti (il fait son apparition en boutique en février 2017) qu’il était déjà sélectionné pour les As d’Or. J’imagine que ça hurle chez certains. Ce n’est toutefois pas la première fois que cela arrive, le cas s’était déjà produit avec l’excellent Skull recevant l’As d’Or 2011 au moment même de sa sortie, et il est tout à fait compréhensible que le jury puisse considérer ce concept comme suffisamment novateur pour être sélectionné comme jeu de l’année.

En fait, c’est le principe même des dates qui reste toujours un peu flou au niveau des As d’Or : quelles dates prendre ? J’ai cru comprendre que – grosso modo – la période de référence était celle qui sépare le festival avec l’édition précédente. Cela peut être logique, pourquoi pas… mais du coup le cas Conan pose lui aussi question : le jeu était connu bien avant l’édition 2016, tout le monde ou presque ayant pu l’acheter en 2015 !

Ainsi, si Conan et Unlock! étaient tous deux récompensés, nous verrions donc les deux jeux de l’année 2016 attribués à des lancements de 2015 et 2017. Ce serait cocasse.

Mon pronostic à moi que j’ai
Quand on me demande « d’après toi, qui l’aura », je réponds « ça dépend ». Et ça dépend, ça dépasse. Car en fait, tout dépend de l’état d’esprit du jury :
  • soit le jury fait le choix du commun des mortels que nous sommes et récompense les jeux qui ont connu le meilleur succès d’estime du public. Et dans ce cas, je pense que l’As d’Or ira à Codenames et le prix Expert à Scythe. Je vois mal comment un tel palmarès pourrait alors être sujet à contestation. Mais l’As d’Or suivrait alors les traces du Spiel des jahres qui a déjà récompensé Codenames, ainsi que L’âge de pierre junior.
  • soit le jury veut se démarquer par des choix plus audacieux, et par conséquent discutables et soumis à la polémique, et dans ce cas j’imagine très bien Unlock! recevoir l’As d’Or et Conan le prix Expert. Car comme le dit judicieusement Zephiriel, « pourquoi ils seraient dans la sélection si c’est pas pour leur donner ? »

J’imagine que toutes ces discussions peuvent vous paraître puériles, car après tout on n’achète pas systématiquement un jeu sur la base de ses récompenses. Mais en ce qui me concerne, j’ai un intérêt bien particulier vis-à-vis du palmarès final que nous connaîtrons le 23 février prochain lors de la cérémonie des As d’Or au Palais des Festival de Cannes : j’ai parié avec Zephiriel que mon premier pronostic était le bon, et lui est persuadé du second… et il y a un menu McDonald’s™   en jeu !

 

 

3 pensées sur “La sélection des As d’Or… réflexions chimériennes

  • 31 janvier 2017 à 19 h 22 min
    Permalink

    Il n’y a rien de flou au niveau des dates des As d’Or. Il suffit de se rendre sur le site du festival :

    « Votre jeu, pour concourir, doit être une nouveauté ou doit être édité pour la première fois en français et il doit être disponible sur le marché français au moment de l’ouverture du Festival et sorti depuis maximum 18 mois avant le Festival (septembre 2015). »

    Remarquez que si Scythe et Conan avaient été distribués uniquement via Kickstarter, je ne pense pas qu’ils auraient pu concourir. C’est bien parce qu’ils sont disponibles en retail (je suppose que c’est ça le « marché français ») qu’ils sont nominés à l’As d’Or. Le jeu Conan a fait son financement en janvier 2015 mais a été disponible sur le marché français en novembre 2016, donc je ne vois pas le souci.

    Répondre
    • 1 février 2017 à 20 h 26 min
      Permalink

      Oh pas vraiment de soucis, j’ai juste trouvé amusant d’appeler « jeu de l’année » des sorties allant effectivement sur 18 mois, avec des périodes concernant les Kickstarter pouvant être sujettes à discussion.
      Mais merci d’avoir apporté l’information.
      Et puis si on ne peut pas faire appel à un peu de mauvaise foi, à quoi ça sert d’avoir une sélection, je vous l’demande ?! 😉

      Répondre
  • 28 février 2017 à 15 h 14 min
    Permalink

    D’ailleurs on voit que l’appelation jeu de l’année disparait sur leur nouveau logo.
    Certains membres du jury nous ont confirmés la fin de cette mention car cela n’a aucun sens de dire que tel jeu est le meilleur de l’année mais plutôt que Cannes et son jury met en avant ces 3 jeux avec un label du genre palme d’or, ours d’argent (ceux deux prix ne récompensent pas les meilleurs films de l’année mais les meilleurs films dans une selction faite par l’équipe d’organisation de ces deux festivals, celon certains critères)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *