Conan, guide de peinture épisode 4 : Thog

Quatrième épisode du guide de peinture vidéo de Conan, le jeu de plateau. Aujourd’hui ce sera le vilain Thog qui sera la victime de mes pinceaux. Thog est l’horreur qui hante la cité de Xuthal et a accessoirement bouffé la quasi totalité de ses habitants au fils des siècles. Ces derniers vivent quasiment constamment endormis en raison du lotus noir qu’ils prennent, lui offrant ainsi un buffet à volonté. De plus si on se réfère à son attitude envers Natala, qui lui est offerte en sacrifice, avant que Conan vienne la sauver (oui c’est malheureusement une des trop nombreuses histoire de Conan où le protagoniste féminin est une gourde, sans défense et à moitié à poil, que Conan va venir sauver), la bestiole n’utilise pas ses tentacules uniquement pour se gratter le nez. Howard aurait-il inventé le Hentai avant les Japonais ?

Peinture

J’aborde dans cet épisode le technique de la peinture dans le frais qui consiste à mélanger les couleurs directement sur la figurine. Cela présente l’énorme avantage de pouvoir faire des dégradés très facilement et rapidement ainsi que de faire des transitions entre des couleurs très différentes. Cela se fait cependant au détriment de la précision, mais c’est la technique parfaite pour Thog. Sérieusement, regardez le machin, on ne sais pas où est le jarret et où est le croupion, c’est juste un amas de tentacules, alors la précision, c’est franchement pas l’élément clef sur un bestiau pareil. Du coup c’est la figurine parfaite pour se lâcher et tester des trucs, des mélanges, des couleurs et se faire plaisir. Il se peint presque tout seul.

Figurine

C’est plutôt une belle pièce (enfin pour un monstre à tentacules hein), elle correspond bien à l’idée que j’en avais de la nouvelle et retranscrit parfaitement la noirceur des antagonistes des histoires de Conan. Le niveau de détails et le moulage sont tout à fait corrects. Sur ma figurine un des « bras » descend plus bas que le socle, le faisant s’appuyer dessus. J’ai corrigé le tir en réchauffant le plastique à l’eau chaude, mais m’y étant mal pris, il a fini par revenir dans sa position trop basse. tant pis pour moi, ce n’est pas très gênant.

 

Conan
Un jeu de Frédéric Henry
Illustré par Xavier Collette, Naïade, Adrian Smith et Brom
Édité par Monolith Board Games 2016
Illustrations & Photos : © Monolith Games Board

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *