Dans la peau de Sherlock (1/2) : Watson & Holmes

Si l’adresse londonienne du 221B Baker Street génère chez vous une montée d’adrénaline, ou que la seule évocation du nom de Baskerville vous donne la chair de poule, alors la nouveauté ludique dont je vais vous parler est faite pour vous. Quel plus beau défi peut exister pour des amateurs d’énigmes que de suivre les pas de Sherlock Holmes et de tenter d’arriver à la hauteur du génial détective ? Ce challenge, vous pouvez le relever en mode compétitif grâce à Watson & Holmes, édité chez les Space Cowboys.

Watson & Holmes, que le meilleur gagne !

couverture de watson et holmes jeu de societe competitif chez space cowboysOn peut avoir la Loi dans le sang et pour autant préférer chasser le crime seul contre les autres. Généralement, dès qu’il s’agit d’énigmes à résoudre, les jeux proposés sont coopératifs et la résolution du mystère est collégiale, mais grâce au Dr Jésús Torres Castro (l’auteur est physicien et Argentin), vous pouvez dorénavant résoudre les énigmes de Sherlock Holmes en compétition avec d’autres détectives amateurs.
Avec Watson & Holmes vous aurez treize énigmes à résoudre. Pour chacune, le cas est présenté collégialement (de 2 à 7 détectives amateurs) par un texte assez complet mettant dans l’ambiance et se terminant par une série de questions auxquelles vous devrez répondre.
Votre objectif est simple : soyez le premier à résoudre l’énigme en allant à la chasse aux indices récoltés sur les différents lieux associés à l’enquête.

En début de tour, chaque enquêteur choisit l’endroit qu’il va visiter… mais il y a un hic : les lieux ne peut recevoir qu’un seul joueur en même temps. Il va donc y avoir une petite guerre pour se positionner, avec un système d’enchères assez vicieux : en début de partie les joueurs possèdent tous dix jetons calèches, et en choisissant son emplacement un joueur peut décider de poser dessus un ou plusieurs jetons. Pour le déloger, un concurrent doit alors surenchérir avec un nombre supérieur de calèches : l’expulsé récupère ses jetons posés, sauf un définitivement perdu, et devra à nouveau se trouver un lieu à visiter, ou bien retourner avec plus de calèches pour virer l’impudent venu lui chercher des poux sous le melon.
Pour peu qu’un lieu soit considéré comme déterminant par plusieurs détectives au même moment, la phase de placement peut devenir un beau moment de lutte à coups d’enchères ruineuses.

plateau et pions de watson et holmes jeu de societe competitif chez space cowboys

Ôte-toi d’là que je m’y mette, détective d’opérette !

jetons calèches policemen trousseau et sifflets de watson et holmes jeu de societe competitifUne fois tout le monde placé, chacun lit secrètement le texte au dos de sa carte lieu. Il bénéficie alors généralement d’un témoignage ou de la description d’un interrogatoire… ou d’un texte très court indiquant qu’il n’y a aucune information utile à récolter (et là si on s’est battu pour y aller, on fait semblant d’être très intéressé par une longue description, en prenant de fausses notes de lecture histoire de ne pas être le seul à s’être fait embobiner par une fausse piste, non mais alors !). C’est le moment « prise des notes des éléments paraissant être les plus importants car on ne va pas y revenir ».

On remet ensuite la carte à son emplacement et c’est à cette phase qu’un nouveau coup vicieux est possible : un joueur peut poser un jeton policeman (distribué en début de partie) sur le lieu qu’il vient de quitter, le rendant alors inaccessible pour le reste de la partie. C’est moche, surtout si vous êtes le premier à avoir visité l’endroit et qu’il paraît essentiel pour la résolution de l’énigme. Du coup, les deux seuls moyens pour lire la carte consistent en un jeton rappel qui retire le policeman, ou un crochetage qui permet à son propriétaire de passer outre le policeman mais ne le retire pas. Bien entendu ces objets sont à usage unique, les trousseaux sont limités et tous ces jetons doivent être récupérés dans des lieux spécifiques (la carte Scotland Yard qui fournit les policemen et les rappels n’est évidemment pas blocable).

Élémentaire… ou pas

enqueteur watson et holmes jeu de societe competitif chez space cowboysAttention, Watson & Holmes n’est pas une simple course de pistes à suivre, les cartes indices ne vont pas vous dire textuellement « le meurtrier est le Colonel Moutarde, avec le chandelier, pour venger sa défaite à la belote ». Vous devrez faire appel à vos capacités cognitives pour extraire, des témoignages ou descriptions, les déductions dont découleront les réponses aux questions posées en début de partie.
Si vous avez la certitude d’avoir réuni tous les éléments, vous pouvez choisir de vous rendre au 221B Baker Street au lieu d’une carte indice, il n’y pas d’enchères nécessaires pour la carte de résolution et plusieurs joueurs peuvent décider de s’y rendre au même tour. Le détective s’étant rendu au 221B compare alors secrètement la solution aux questions avec ses propres réponses préalablement écrites – certains mots en gras doivent impérativement être indiqués – et annonce s’il a correctement répondu ou non. Dans le premier cas, il a gagné la partie (si plusieurs joueurs sont arrivés en même temps, c’est celui à qui il reste le plus de calèches qui consulte les réponses en premier), si aucun n’a les bonnes réponses, ces impatients sont éliminés et la partie continue avec les détectives restants jusqu’à ce qu’un joueur encore en course se rende au 221B Baker Street avec la solution correcte.

Eh oui, vous l’aurez compris, il est tout à fait possible de se planter dans les grandes largeurs en voulant aller trop vite. Car il y a des fausses pistes, ou du moins certains éléments amenant à des déductions qui – si on ne va pas au bout de ses vérifications – peuvent envoyer sur des accusations complètement à côté de la plaque.

Je fais appel à un ami… John ou Sherlock ?

Le jeu s’appelle Watson & Holmes mais jusqu’à présent nulle trace du moindre poil de moustache du célèbre médecin, ni de la veste en tweed du génial détective. Et pourtant ils peuvent tout à fait vous aider dans votre enquête si vous faites appel à eux en plus de votre choix de localisation.

fiche renseignement john watson de watson et holmes jeu de societe competitif chez space cowboysFaire appel à Watson vous coûtera 4 calèches, ça n’est pas donné mais ça en vaut la peine : vous choisissez un joueur et celui-ci devra lire sa carte indice à haute voix ! On économise ainsi un tour, mais on en fait profiter tout le monde… du coup Watson est encore plus profitable quand on l’utilise pour faire lire un endroit qu’on est le seul à ne pas avoir visité. C’est peut-être mesquin mais on n’est pas là pour se faire des amis.

Sherlock Holmes n’est disponible que si un joueur a été éliminé en s’étant rendu à Baker Street sans avoir toutes les bonnes réponses. Il coûte trois calèches mais son utilisation est plus personnelle. On peut choisir entre deux usages : soit le détective soumet une de ses réponses à un joueur éliminé qui lui indique si elle correcte, soit il demande à lire les réponses de l’infortuné et combien sont bonnes.

 Rien ne sert de courir… mieux vaut prendre une calèche !

Voilà, je vous ai à peu près tout dit, et encore je n’ai pas abordé l’utilisation des auxiliaires, ni indiqué que les treize enquêtes proposées ont un niveau de difficulté croissant dont il est conseillé de suivre l’ordre.

carte prenez 3 caleches de watson et holmes jeu de societe competitif chez space cowboysWatson & Holmes est vraiment très agréable à jouer car il associe les éléments qui me paraissent essentiels dans un bon jeu : il réveille les neurones en faisant appel à la logique mais il permet aussi d’utiliser les belles dispositions à la fourberies dont on est capable.
Bien entendu, il est tout à fait possible de jouer « en bons camarades », j’ai assisté à des parties de démo où tous les joueurs se positionnaient sagement dans les endroits disponibles sans trop user de leurs calèches. Tout comme j’ai participé à des moments d’anthologie où, entre vrais teigneux, personne ne lâchait le morceau sur les endroits considérés comme les « meilleurs », à la fin desquels les calèches avaient fondu dès la fin du deuxième tour.

On peut maintenant souhaiter que le jeu soit un succès commercial, et espérer bénéficier l’année prochaine de nouvelles enquêtes à résoudre, chacun pour soit mais tous contre le Crime !
Et pour ceux qui veulent absolument lutter en bande contre les vilains, je vous prépare un petit article consacré à l’autre grand jeu du Grand Détective : Sherlock Holmes Détective Conseil.

Watson & Holmes est un jeu du Dr Jésùs Torres Castro
Illustré par Pascal Quidault, Neriac et Arnaud Demaegd
Édité par les Space Cowboys
Prix entre 40 et 45 €

Les illustrations de cet article sont © Space Cowboys

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *