Water Knife et Sept jours pour expier

Rien de tel qu’un bon roman pour se faire une idée (pleine de biais cognitifs et de stéréotypes) sur un environnement tant historique que géographique et, si on le choisit bien et qu’on garde l’esprit ouvert, on peut le réutiliser pour raconter ses propres histoires voire le piller partiellement puisque l’art de conter est une tradition orale qui cherche seulement à faire passer un bon moment à plusieurs sans en tirer profit.

Deux romans sur les régions du Nouveau Mexique et du Colorado : Water Knife de Paolo Bacigalupi aux éditions du Diable Vauvert et Sept jours pour expier de Walter Jon Williams aux éditions Denoël.

Si Night city est un environnement Urbain autour il y a les Badlands et comme Night city est un reflet de San Francisco / Los Angeles (voire de Sin city) autour se trouvent le désert, les montagnes et l’océan.

Sept jours pour expier

Dans Sept jours pour expier, situé au Nouveau Mexique, on suit dans un roman noir qui flirte avec la SF un Sheriff religieux et violent aux prises avec une corpo nouvellement implantée. Là se rejoue l’invasion des Natives par les Colons et l’auteur fait des rappels utiles sur la vie économique et politique de la région, les Apaches, les comancheros, le conflit Mexique Texas, les barons du bétail, les empereurs des Mines, les transformations économiques et sociales d’un territoire racontées au milieu d’une enquête très sympathique.

N’oublions pas la dimension religieuse propre aux sectes évangéliques et aux nouveaux prophètes américains.

 

Water Knife

Water Knife est plus récent, l’intrigue se passe dans les états bordant le Colorado et le livre a eu de très bonne critiques, reçu des prix, bref le succès. Et un succès bien mérité ce qui est mieux. L’idée géniale est de présenter une guerre de l’eau que se mènent corpo, cités et états dans le sud des USA, une région bien connue pour son exploitation étrange des nappes phréatiques. Un polar d’anticipation climatique où certaines descriptions sont tellement immersives que j’en suis resté bluffé !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.