Taquineries chez Smart Games : Butterflies, L’aventurier et Alerte ! Astéroïdes

C’est bon, depuis Jean-Paul Sartre nous le savons : l’enfer, c’est les autres (1). Aussi pour vous épargner d’affreux tourments dantesques, je vais vous présenter des jeux en solitaire.

Je suis fan des jeux des éditeurs Smart Games et Thinkfun. Les jeux de ces 2 éditeurs reposent sur le même principe : il s’agit de jeux de réflexion , communément appelés casse-tête, basés sur des règles très simples, accompagnés d’un livret ou de fiches proposant des défis de difficulté croissante, le tout servi par un matériel de qualité et de taille réduite (les plateaux de jeu sont généralement des carrés de 15 à 20 cm de côté).

Bien sûr, chaque jeu a sa mécanique et son thème propres. Par exemple dans le jeu Titanic que je recommande vivement, il faut à l’aide de canots de sauvetage récupérer des naufragés. Qualité oblige, les canots de sauvetage ne sont pas de simples pions en carton. Non, nous avons droits à de petits canots en plastique qui vont naviguer sur un plateau représentant l’océan avec les creux des vagues en 3D. Le principe du jeu repose sur 2 mécaniques très simples. La première est que dès qu’un naufragé peut monter sur canot, il monte. La seconde est que dès qu’un canot de sauvetage est plein, il ne peut plus bouger ; forcément parfois, il bloque le déplacement des autres canots. D’ailleurs si vous voulez un bel exemple de blocage, jetez un œil sur la photo là, juste à côté. Vous voyez le petit bateau avec le naufragé jaune, immobilisé bien au milieu ? Ben il empêche les bateaux avec les naufragés vert et bleu d’accéder à ceux encore à la mer !
Bien entendu, chaque défi propose une mise en place des naufragés et des canots différente.

Dans River Crossing, on passe à tout autre chose. Il faut aider un bûcheron à traverser une rivière en disposant judicieusement des rondins de bois. Ici aussi, tout est en 3D. Oui, j’insiste car pour moi, dans cette gamme de jeu, la manipulation du matériel participe au plaisir de jouer.

Titanic est un jeu de chez Smart Games. Les premiers défis sont relevables dès 8 ans. Passé un certain niveau de difficulté, le sauvetage des naufragés se complique pas mal.

River Crossing un jeu de chez Thinkfun. Il est accessible à partir de 8 ans, ensuite ça n’est pas aussi compliqué que la traversée de la Bérézina, mais il vous faudra quand même réfléchir un peu.

Ces jeux étant relativement anciens, je vais plutôt vous présenter 3 jeux plus récents :

  • Butterflies
  • L’aventurier
  • Alerte ! Astéroïdes

Ces 3 jeux revisitent astucieusement le jeu du taquin. Le jeu du taquin, également appelé jeu de pousse-pousse, est un jeu dans lequel on fait coulisser horizontalement et verticalement des pièces rectangulaires sur une surface fermée afin par exemple de reconstituer une image.

 

Certains papillons ne vivent qu’une journée et en général il s’agit pour eux du plus beau jour de leur vie…

Extrait de Et vous chat va ? de Philippe Geluck

Butterflies

Butterflies est le plus classique des jeux présentés ici dans la mesure où on peut déplacer les pièces sans contraintes particulières.
L’objectif est de reconstituer une image représentant des papillons. Sur le recto des pièces figurent des moitiés de papillons. Le verso est vierge ; c’est ce qui permet de proposer différentes images à reconstituer. Contrairement à un puzzle, il n’y a pas de modèle d’image. La seule indication est que sur l’image finale, les papillons doivent apparaître en entier. Comme chaque défi propose une configuration de départ différente, chaque fois il faut non seulement réussir à amener chaque pièce où on le désire, mais aussi comprendre où il faut l’amener.

Butterflies contient 48 défis accompagnés de leur solution. D’après l’éditeur, les défis les plus simples sont accessibles à partir de 6 ans. Ensuite, ça devient de moins en moins simple !

Le matériel est solide et pratique à utiliser. De petits picots situés sur les pièces rendent les déplacements fluides. Comme souvent, un couvercle s’insère sur la surface de jeu ce qui permet de ranger les pièces, règle et livret de défis dans un espace compact.

 

Pourquoi est-ce que le sol bouge comme ça ?

Les aventuriers de l’Arche perdue

L’aventurier

Changement complet de décor. Dans L’aventurier, vous allez aider un aventurier qui n’a rien trouvé de mieux que d’aller explorer un temple aux pièces mobiles. Du coup, ben, il est bloqué dans une sorte de labyrinthe. A vous de le mener jusqu’à la sortie.
La surface de jeu représente le temple. Autour d’un bassin peuplé de crocodiles, se dressent des murs percés d’une unique sortie. Précision importante : la sortie est située en hauteur et l’aventurier ne peut pas grimper ! Allez savoir pourquoi, il n’a pris ni corde avec un grappin, ni fouet. Du coup, c’est ballot, pour monter ou descendre, il doit prendre l’escalier. Positionnées sur le bassin, 8 pièces mobiles carrées constituent les couloirs et les escaliers du temple. Comme on pouvait s’y attendre, il faudra faire glisser judicieusement ces 8 pièces afin que l’aventurier puisse atteindre la sortie. Mais là où ça se corse, c’est que tant que l’aventurier reste dans une pièce, celle-ci ne peut plus bouger. En plus des mouvements des pièces, il va donc falloir gérer le déplacement de l’aventurier et le blocage qu’il engendre. Bien sûr vous vous en doutez, pour que l’aventurier puisse se déplacer dans une pièce, il faut que les couloirs et les escaliers forment un chemin vers cette pièce.

Le jeu propose 60 défis de difficulté croissante. Evidemment, chaque défi a une configuration de départ différente. Les solutions sont fournies dans un petit livret. D’après l’éditeur, les défis les plus simples sont accessibles à partir de 7 ans. Arrivé au niveau de difficulté « Expert », ça se complique !

La qualité du matériel de L’aventurier ne déroge pas à la règle : les pièces sont solides, les murs sont texturés, un couvercle se fixe sur le temple pour ranger proprement tout le matériel, l’aventurier bloque physiquement la pièce dans laquelle il se trouve car le pion qui le représente s’insère à la fois dans le trou central des pièces et dans un des trous du plateau de jeu, etc.

 

Capitaine, les chances de traverser un champ d’astéroïdes avec succès sont approximativement de 1 sur 3720 !

C3PO dans L’empire contre-attaque de Georges Lucas

Alerte ! Astéroïdes

Alerte ! Astéroïdes vous place aux commandes d’un vaisseau qui a eu la bonne idée d’entrer dans un champ d’astéroïdes. Charge à vous de l’en faire sortir.
Le plateau de jeu est une surface carrée représentant l’espace. Dessus sont positionnées 8 pièces de jeu carrées. Sur une se trouve votre vaisseau. Sur les sept autres, il y a des astéroïdes. Toujours sur le principe du taquin, vous allez déplacer ces 8 pièces jusqu’à faire sortir du plateau de jeu celle avec votre vaisseau. Jusque-là, rien de bien compliqué. Mais, comme vous pouvez le voir sur les photos, vaisseaux et astéroïdes sont en 3D. Les astéroïdes sont plus ou moins des hémisphères. Quant à votre vaisseau, certes il ressemble à un vaisseau, mais surtout il a de graaanndes ailes. Elles sont tellement grandes qu’elles dépassent de la pièce de jeu du vaisseau. Ce qui fait que lorsqu’on tente de déplacer le vaisseau, parfois ses ailes vont buter contre les astéroïdes voisins : dans ce cas, forcément, le mouvement ne sera pas possible. La réciproque s’applique également lorsqu’on essaie de déplacer un astéroïde et que celui-ci se retrouve bloqué par une aile du vaisseau. Et c’est pas fini : certains gros astéroïdes dépassent eux aussi de leur pièce. L’effet est alors le même : parfois, ça passe pas ! Mais bon, normalement, à force de déplacements et de ténacité, on finit par se frayer un chemin vers la sortie !

Alerte astéroïdes vous entraîne dans 60 champs d’astéroïdes différents d’où il devient de plus en plus compliqué de sortir. Dans un livret, vous trouverez la solution pour le chemin nécessitant le moins de déplacements. D’après l’éditeur, les défis les plus simples sont accessibles à partir de 8 ans. Arrivé à un certain niveau de difficulté, on regrette que le vaisseau ne puisse pas tirer ses missiles pour pulvériser ces fichus astéroïdes !

Comme pour les autres jeux, le matériel d’Alerte ! Astéroïdes a été bien pensé : solide, ergonomique, efficace.

(1) Pour plus de précisions, lire Huis Clos de Jean-Paul Sartre.

Les images sont © Smart Games.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *