En route pour les As d’or !

Cela fait désormais plus d’une semaine que nous connaissons officiellement les 11 jeux sélectionnés pour remporter le prix ludique francophone le plus prestigieux : les As d’Or ! Du coup, il est plus que temps de vous en parler… Ne tardons plus, c’est parti !

Ce prix (faut-il encore le présenter ?) est décerné tous les ans au Festival International du Jeu de Cannes dans trois catégories : un prix « jeunesse »,  un prix « pour tous » et un prix « expert ».

L’As d’Or – jeu de l’année « Enfant »

Je vais passer un peu vite sur le prix jeunesse, qui ne correspond généralement pas au besoin du public chimérien. Et pour tout vous avouer, en plus je ne connais qu’un seul des 4 jeux sélectionnés dans cette catégorie. Il s’agit du jeu malin/crétin de Blue Orange Kikafé ? qui avait occupé nombre d’entre nous dans le train de retour de Cannes 2018. Un jeu de défausse très amusant de Jonathan Favre-Godal qui mérite très clairement sa place dans la sélection.

Pour ce qui est de Mr Wolf, l’autre Blue Orange de la sélection, un jeu de mémoire de Marie et Wilfried Fort qui s’adresse aux plus jeunes parmi les plus jeunes, je n’ai pas eu l’occasion d’y jouer (je suis adulte et mature, sans enfants à charge… ) mais je profite de ce billet pour louer son graphisme (congrat’s Gaëlle Picard) et son matériel. Nul doute qu’il saura séduire son public.

À cette sélection s’ajoute Zombie Kids évolution un jeu coopératif d’Annick Lobet, illustré par Nikao et édité par le Scorpion Masqué, ainsi que Le monstre des couleurs de Josep M. Allué et Dani Gómez, illustré par Anna Llenas chez Purple Brain. Les avez-vous testés ou vu des enfants y jouer ?  Un avis sur le grand gagnant ? Perso je parie sur Le monstre des couleurs, mais uniquement parce que tout le monde le dit. 😉

L’As d’Or – jeu de l’année « Expert »

Abordons maintenant la catégorie qui passionne le plus les membres de la Boite à Chimère, les Hardcore gamers que nous sommes… Je parle bien sûr de la catégorie qui fait battre nos cœurs ludiques, la catégories Experts, avec un grand E comme les Experts.

Les 3 jeux de la sélection Keyforge (FFG), Détective (Iello) et Spirit  Island (Intrafin) ont ceci en commun qu’ils n’ont rien en commun. JCC, enquête et stratégie, il y en a pour tous les goûts dans ce palmarès et il me semble que le jury va se casser la tête pour les départager.

Si ce n’était qu’une histoire de goût et de couleur (et si j’étais membre du jury) je voterai pour Spirit Island : un gros jeu coop’ plein de petites figurines et de kubenbois dans un univers fantastico-mythologique d’Eric Reuss. Mais bon, Intrafin, l’éditeur a déjà été récompensé l’an dernier pour l’excellent Terraforming Mars, et il faut laisser la place aux autres…

Et Keyforge alors ? le petit frère de Magic dont tout le monde parle depuis Noël n’a til pas droit à son as d’or? Ce jeu de cartes en 1vs1  avec un système novateur basé sur des decks uniques générés par un algorithme, dans lequel pour une fois le but final n’est pas de poutrer l’adversaire mais d’être le premier à forger 3 clefs. Et bien oui, ce jeu, même si on ne lui a pas (encore) consacré d’article a toutes ses chances de réussite. Mais encore une fois, je vais jouer les rabat-joies son auteur Richard Garfield, a déjà largement été primé et encensé dans le milieu ludique et avec ses plus de 3 milliards de jeux Magic: The Gathering vendus. Damned, place aux jeunes!

Ce qui nous amène à notre outsider et non moins talentueux Detective de Ignacy Trzewiczek, sur des scénarios de Przemysław Rymer et Jakub Łapot, illustré par Aga Jakimiec et Rafał Szyma, édité chez Iello, qui en ce moment bat son plein sur les tables de la Boite à Chimère. A mi chemin entre jeu de rôle, jeu de plateau et véritable enquête policière, ce jeu favorise l’immersion grâce aux nouvelles technologies et renouvèle les codes du jeu d’enquête. Allez, je mets un petit billet dessus, ça fera du bien à Iello qui nous avait pas sorti de bon jeu depuis Codename.

 

L’As d’Or – jeu de l’année « Tout public »

Dernière catégorie : LA catégorie ! Celle que tout le monde, petits et grands, attend parce qu’elle saura réunir toute la famille autour d’un bon jeu de société. La catégorie de la convivialité qui a vu passer tous types de jeux devenus des classiques indétrônables : Abalone, Time’s Up !, Les  Aventuriers du RailDixit… Avec de tels succès les années précédentes, il n’est donc pas étonnant que les éditeurs sélectionnés rêvent de remporter le Graal et que tous les joueurs, plus ou moins aguerris soient force de pronostics. Pour ma part, il ne fait aucun doute que l’excellent The Mind, édité en france par Oya, un jeu de cartes coopératif dont j’ai déjà fait l’éloge dans un précédant article DOIT remporter ce prix. À tel point que je devrais arrêter ici cet article mais je vais essayer de me montrer sportif et beau joueur, car L’île au trésor de Marc Paquien est lui aussi un petit bijou ludique. J’avais promis après avoir testé le jeu sur le stand Matagot lors du FIJ2018 de faire un article sur ce jeu et puis, je me suis laissé déborder. Du coup, à charge de revanche, s’il est élu As d’Or 2019 je vous promets un article sur ce jeu de chasse au trésor asymétrique qui tient un peu du mystère de Whitehall mais en vraiment pas pareil.

On laisse aussi une chance à Solenia (Pearl Games) de faire sa place en haut du podium. Je n’ai pas eu l’occasion de tester ce jeu de gestion « light » (entendez par là, accessible aux plus jeunes) de Sébastien Dujardin mais pour vous faire une idée, je vous conseille l’excellent article de Fabrice qui fait le tour du sujet avec brio.

Le petit dernier, édité par Libellud, éditeur chouchou des As d’Or, n’est autre que Shadows Amsterdam de Mathieu Aubert sur lequel je ne reviendrai pas. Malgré de superbes illustrations de M81 Studio (y a-t-il un être humain fier de son travail derrière ce studio ?) le jeu manque d’une réelle jouabilité et n’est, pour moi, pas à la hauteur du reste de la sélection. Mais ce n’est que mon avis et étrangement, beaucoup de professionnels du monde ludique le donnent gagnant. Seul l’avenir nous le dira, verdict dans un petit mois.

Une pensée sur “En route pour les As d’or !

  • 3 février 2019 à 19 h 34 min
    Permalink

    Mon avis sur cette sélection :

    – Pour la catégorie enfant : difficile pour moi de juger car cela fait longtemps que je ne suis plus un enfant et je ne joue que trop rarement aux jeux de société avec des enfants en bas âge (je joue plutôt avec des ados ou des adultes) mais j’aime bien Kikafé pour son côté régressif (et finalement son mécanisme de jeu tourne très bien) mais je donne une chance à Mr Wolf qui me semble une très bonne porte d’entrée pour le jeu de société moderne.

    – Pour la catégorie expert : Spirit Island est complètement passé en dessous de mes radars donc pas d’avis sur lui, KeyForge avec son système de jeu tout fait unique me fait envie (surtout que je suis un ancien joueur de Magic) mais le dernier jeu qui m’ait fait vivre une très forte expérience ludique avec de très bonnes sensations est Detective (tiens je suis peut-être sur une photo de cet article, et je vous prépare un papier sur les jeux avec application) mon coup de cœur de ces derniers mois.

    – Pour la catégorie jeu de l’année : je ne suis pas tout à fait d’accord avec notre chaton préféré je pense que Shadows Amsterdam à une forte rejouabilité (déjà ne serait-ce que le temps de bien se comprendre avec son partenaire), je n’ai toujours pas eu le temps de jouer à l’île au trésor (à mon grand regret car le mécanisme et le design me font sacrement de l’œil), Selena tourne très bien, et The Mind a vraiment une originalité spécifique (j’adore mais à mon avis pour pas mal de monde c’est très clivant (adore ou déteste complètement) et donc pas forcement indiqué pour le jeu de l’année (qui se veut promoteur également du jeu en général)). Donc au final pas trop d’idée sur qui pourra être le jeu de l’année 2019 et l’ambassadeur du jeu de société moderne de cette année.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *