Monumental

 

Monumental est la prochaine création de Funforge qui sortira en kickstarter le 23 Octobre 2018. La Boîte à Chimère a eu la chance de le tester avant son lancement afin que nos joueurs chevronnés puissent donner leur avis. (Spoiler alert j’ai adoré )

C’est un jeu de 1 à 4 joueurs de 14 ans et plus qui développe plusieurs mécaniques  : deck building, civilisation, gestion de ressources et conquête. Le but du jeu étant d’avoir la civilisation la plus riche, prospère, harmonieuse et heureuse. Mais en vrai (le background c’est secondaire la mécanique c’est mieux) il faudra le plus de points de victoire à la fin en sachant que ce sont les cartes que vous achèterez qui vous amèneront le plus de points. Nous parlerons du décompte de points en fin d’article.

 

Mais comment  est-ce que ça peut bien marcher ?

 

Ça commence comme un deck building classique, donc un paquet de cartes à améliorer, mais là où le jeu est malin c’est qu’il n’y a pas à piocher sa main à chaque tour puisque l’on se servira d’une piste de choix. Au début de la partie on pioche neuf cartes placées en carré de 3×3 officiant comme une piste de choix. A chacun de ses tours on choisit une ligne et une colonne afin d’obtenir les ressources et effets correspondants. A la fin du tour il faudra défausser les cartes utilisées et piocher le même nombre de cartes afin de recompléter la piste de choix .

 

Sur la table il y a une pioche de développement servant à alimenter la piste de développement et trois piles de cartes bâtiment de base à acheter, un plateau de territoires, votre piste de choix ainsi que les paquets de pioche et défausse, votre carte seigneur de guerre et vos cartes de politiques culturelles.

Monumental est aussi un jeu de civilisation ce qui veut dire que les cartes de la pioche de développement seront réparties en trois âges. Plus on avancera dans les âges plus les cartes seront chères et puissantes. La fin du paquet signifie la fin de partie. Le joueur ayant le plus de points gagne la partie.

Chaque carte achetée va directement sur le dessus de votre deck ce qui permet d’anticiper le tour suivant.

 

 

Il y a donc plusieurs éléments importants dans ce jeu :

  • Les ressources de production serviront à acheter des bâtiments et des merveilles, cela permet d’améliorer son deck
  • Le militaire permet de déplacer vos troupes sur le plateau et de conquérir de nouveaux territoires et donc d’aller à la baston
  • La culture servira à jouer des politiques culturelles qui débloqueront de nouveaux pouvoirs spécifiques à chaque nation
  • L’or remplace n’importe quelle ressource (sauf la culture) et se conserve à chaque tour
  • La science sert aussi à l’achat de cartes, dont les cartes connaissance, ainsi qu’à piocher de nouvelles cartes et se conserve à chaque tour
  • Les cartes merveilles qui se construisent en deux ou trois étapes et qui ont un effet immédiat quand elles sont construites et un effet quand elles sont choisies sur la piste.

 

Évidemment c’est le moment rasoir où je détaille TOUT ce que je viens d’énumérer

 

La conquête de territoire ou l’envoi d’explorateurs vous offriront énormément de nouveaux bonus. Les soldats (grâce à la supériorité numérique) se devront de battre les barbares installés sur les territoires (la puissance varie selon l’endroit) afin de les conquérir et de récupérer un bonus (or ou autres). Les explorateurs quant à eux n’auront pas à se battre et récolteront sur certains territoires des jetons marché offrant des bonus très puissants. Il existe pour chaque armée un seigneur de guerre qui possèdera un pouvoir spécial quand vous le déplacerez en conquête .

La conquête amène un aspect nouveau au deck building puisque cela incite à surveiller la stratégie de l’adversaire afin de savoir si il constitue une menace sur le plateau ou si l’on va pouvoir l’envahir tranquillement. Je m’adresse aux joueurs adorant la conquête la fourberie et la violence ludique : vous ne serez pas mis de côté car vous aurez la possibilité de voler le territoire d’un adversaire. Pour cela rien de plus simple il suffira d’amener un nombre de troupes supérieur à la défense de ce territoire (dépend de ce qu’il y a dessus). Pour finir sur les territoires, vous aurez la possibilité de remplacer gratuitement trois troupes par un avant-poste afin de vous fournir trois points de défense. Les troupes remplacées seront de nouveau disponibles pour conquérir.

Et maintenant parlons un peu Science et Culture. 

La Science c’est bien connu, amène à la connaissance. Et bien, c’est exactement ce qu’il va se passer car la science permet l’achat de cartes connaissances particulières car elles s’ajoutent à une autre carte. C’est-à-dire que la prochaine carte piochée après celle-ci sera mise par dessus donc si on active cette carte on aura un double effet. De plus on peut aussi payer deux ressources sciences pour piocher une carte dans sa pioche et l’utiliser direct. Vous le voyez venir le bon gros combo ? J’achète une carte monstrueuse, ensuite je paie deux ressources sciences ce qui me permet de la jouer tout de suite et je fais encore plus de choses pendant mon tour, et bim !

 

 

La Culture est une ressource à part qui, comme l’or et contrairement aux autres ressources, ne se défausse pas à chaque tour. Celle-ci va permettre de débloquer des politiques culturelles. Chaque joueur en possède 5 qui sont toutes différentes selon le peuple joué. La première politique coûtera un de culture, la deuxième coûtera deux et ainsi de suite. Au moment où vous débloquerez une politique culturelle vous appliquerez les effets immédiats de toutes les politiques déjà jouées. L’effet semi-permanent actif sera celui de la dernière politique jouée il faudra donc bien gérer son timing.

 

 

Puisque l’on parle de timing, il faut que je vous dise que c’est un jeu à combo à 200%. Car il vous demandera de gérer vos déplacements sur le plateau ainsi que les pouvoirs des cartes de politique culturelle aux bons moments afin de pouvoir accumuler les actions possibles et donc optimiser vos tours. En plus vous devrez comboter avec les différentes cartes pour en faire toujours plus, sachant que certaines cartes ont un effet très puissant mais qui ne s’applique qu’à certaines conditions. Combo combo combo. 

Étais-je obligé de tout détailler ? En fait non mais je fais ce qu’il me plaît.

Il reste un dernier point important à ce jeu : les merveilles car un jeu de civilisation sans merveilles c’est comme une partie d’Agricola sans chouinage. Les merveilles sont une carte qui rejoindra aussi le deck mais qui ne le fera que si les deux ou trois étapes de celle-ci sont complétés. Chaque étape aura un coût de production. Pour acheter une merveille il faudra d’abord payer la première étape puis vous pourrez placer la merveille sur le côté en attendant de payer l’étape suivante. Une fois toutes les étapes finies (ce qui peut être fait dans le même tour) vous appliquerez l’effet immédiat (avec un petit éclair) puis vous placerez la carte au-dessus du deck (votre pioche).

En bonus vous bénéficierez aussi d’une tuile correspondant à cette merveille à placer sur un de vos territoires ce qui vous amènera deux points de défense pour celui-ci.

 

 

 

 Mais comment on fait des points, Jamie ?

C’est très simple à la fin on regarde le deck du joueur ainsi que son plateau car certaines cartes et chaque territoire rapporte du point. Il y a cinq sources de points, cela peut paraître beaucoup mais rassurez-vous l’aide de jeu sera présente.

D’abord les cartes connaissance et chaque territoire conquis vous rapporteront un point. Les politiques culturelles débloquées et les merveilles construites vous rapporteront deux points. Enfin la majorité dans chacun des domaines précédents rapporte trois points.

Vous pensez qu’un jeu de ressources avec toutes ces mécaniques ce doit être vraiment long et complexe, et bien non pas vraiment : en première partie à 4 nous avions joué deux heures. Cependant pour avoir vu d’autres parties, il se peut que le jeu soit un peu plus long car on découvre le jeu. Avec des joueurs habitués on arrive facilement à une heure de jeu car le paquet de cartes est de taille raisonnable. 

 

Je suis sûr que vous voulez savoir si j’ai aimé ! Ouhlala ce suspens

 

Et bien oui oui oui oui (Julien Lepers forever) ce jeu ne cesse de me séduire et voici pourquoi :

  • Le carré de 9 qui nous amène un choix de cartes à faire c’est innovant comme façon de choisir sa main pour un deck building.
  • Les peuples avec pouvoir asymétrique qui propose légèrement une direction de jeu (bien pratique pour la première partie).
  • On ne s’ennuie pas pendant le tour des autres car on peut préparer en grande partie son prochain tour (les seules variables étant les cartes de la piste de développement qui changent et le plateau qui peut être modifié) en plus il faut surveiller ce que fait l’adversaire en raison de la conquête.
  • Il existe de nombreuses façons de gagner mais le deck building est la clé de voûte de la victoire.

 

Le petit moment informatif, super utile car sinon vous pourrez pas pledger et ça me rendra triste.

Ce jeu vient de sortir juste hier soir  en kickstarter et à déjà rempli son objectif initial. La campagne a commencer le 23 octobre 2018 et se termine le 22 Novembre et comportera deux éditions possibles en français ou en anglais. Il y aura une édition classique avec des tokens de base et une édition de luxe avec de superbes figurines qui rendront vos parties encore plus esthétiques.

Voici d’ailleurs une d’entre-elles après peinture

 

⌈ Intermission figurine ⌉
Ici Ex Nihilo qui squatte un bout d’article. Comme vous pouvez le voir ci-contre, j’ai pu poser mes pinceaux sur le Warlord des Atlantes, qui seront dans l’extension. Figurine vraiment top à peindre — notez le poulpe dont la tête est un globe terrestre. J’en ai fait un chevalier du zodiaque de la fièvre du samedi soir (armure d’or et futal à paillettes). Ayant eu l’occasion de quasiment toutes les voir en vrai, on est vraiment sur du travail de qualité, très détaillé, et fait en interne par un designer 3D de chez Funforge. Les figs ont un look quelque peu cartoonesque du plus bel effet avec des traits bien anguleux. Au niveau de l’échelle, la troupaille est en 32 mm tandis que les Warlords sont en 54 mm.
⌊ Fin d’intermission ⌋

 

J’espère vous avoir donné envie de l’essayer. Si vous voulez suivre la campagne et tout connaître sur ce jeu je vous mets en lien la page du Kickstarter ( qui à déjà dépassé les 100% ) et la page Facebook.

Merci Ex Nihilo pour ce superbe travail sur figurine ainsi qu’à l’équipe de Funforge pour ces nombreuses démonstrations.

https://www.kickstarter.com/projects/funforge/monumental

https://www.facebook.com/MONUMENTALboardgame

 

Les images sont ©Funforge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *