Game of Thrones – La Main du Roi

On a joué au dernier jeu de Bruno Cathala, Game of Thrones – La main du roi. Et on a adoré !

La Main du Roi est un jeu de collection, dans lequel les joueurs vont tenter d’acquérir le soutien des 7 grandes familles de Westeros. Posséder la majorité des membres d’une famille permet d’en récupérer le blason. Le joueur qui détient le plus de blasons en fin de partie l’emporte.

 

Les 36 cartes du jeu, 35 membres des familles et Varys, l’Araignée, sont disposées en une grille de 6 sur 6. Puis à tour de rôle, les joueurs vont jouer Varys en annonçant une direction cardinale (pas de diagonale) et une maison. Puis il suffit de déplacer Varys jusqu’au membre de la maison choisie le plus éloigné, et de récupérer tous les membres de la maison sur lesquels Varys passe. Dès qu’on s’empare d’une majorité on récupère le blason concerné. A noter qu’il suffit d’égaliser avec son adversaire pour lui ravir cette majorité. Il va donc falloir à chaque déplacement bien mesurer ce qu’on y gagne et les opportunités qu’on laisse à l’adversaire.

 

Chaque famille possède un nombre différent de cartes, les Tully n’ont que 2 membres, les Stark en ont 8. Certaines majorités seront donc plus faciles à assurer que d’autres. En début de partie, 6 cartes Compagnon sont piochées et placées face visible. Ces compagnons vont vous inciter à récupérer certains membres de familles même si l’adversaire est certain d’avoir la majorité, car lorsqu’un joueur récupère le dernier membre d’une Maison, cela lui permet d’utiliser un de ces compagnons. Et les effets de ceux-ci sont immédiats, à usage unique, et à tendance ultra-violente : ça tue, ça vole, ça permet de rejouer un tour… bref ça déconne pas et ça relance le jeu des majorités.

 

Si La Main du Roi  reste indéniablement – de l’aveu même de l’auteur – un jeu conçu pour 2 joueurs, la version à 4 joueurs en équipe, commandée par l’éditeur, tourne hyper bien, et change suffisamment la dynamique du jeu pour rendre la variante intéressante. Le fait que chaque joueur de la même équipe conserve ses propres personnages et majorités, notamment, force à penser différemment, et il devient possible de laisser certaines opportunités accessibles à un joueur et pas à son équipier, selon les majorités de chacun. De plus, les joueurs n’ont pas le droit de communiquer. Chacun dispose d’une unique corneille qu’il devra dépenser s’il souhaite brièvement discuter stratégie avec son coéquipier !

 

Les superbes illustrations de Mihajlo Dimitrievski (la saga de la Mer du Nord) viennent vous éclater les  rétines, et les pouvoirs thématiques des compagnons (Brienne de Torth prend une des sœurs Stark, Khal Drogo récupère Daenerys et tue son frère, etc) finissent de rendre le tout extrêmement fun à jouer.

 

Bref un petit jeu malin et vicieux, un poil calculatoire, dans la lignée d’un Okiya, comme M. Cathala sait bien les faire. A essayer d’urgence !

Game of Thrones – La Main du Roi est un jeu de Bruno Cathala, illustré par Mihajlo Dimitrievski, édité par Fantasy Flight Games.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *