Conan, guide de peinture épisode 3 : Gardes Bossoniens

Voici le troisième épisode du guide de peinture de Conan, le jeu de plateau. Je m’attelle aujourd’hui à la peinture des Gardes Bossoniens. Saviez-vous que leur nom provient des Bosons, c’est-à-dire des particules de spin entier servant de vecteur aux interactions entre particules, Howard se destinant initialement à faire de la physique des particules avant d’écrire des livres ? Non ? Et ben tant mieux car c’est pas vrai du tout. Bon, passons donc à la vidéo avant que Bose (le vrai physicien à qui on doit le nom des bosons) fasse trop de tours dans sa tombe. 

Peinture

Je m’attaque dans cette vidéo à deux gros morceaux : la peinture du rouge et de comment l’éclaircir, et celle du métal. Pour le rouge comme vous allez le voir le secret c’est d’utiliser le rouge pur sur une couche blanche, comme couleur la plus claire. Cela permet d’éviter de le mélanger à du blanc ou du jaune qui virent tout de suite au rose et au orange respectivement, rendant les éclaircissements délicats.

Je reviens aussi sur la technique du glacis, qui permet de teinter une partie sans altérer les contrastes, que j’ai utilisée ici pour donner une légère teinte rosée à la tunique et au cuir, pour un meilleur accord.

Pour les parties métalliques, je privilégie des peintures destinées aux aérographes et dont les particules métalliques sont beaucoup plus fines. Cela permet un bien meilleur contrôle de leur dilution et donc de leur application. De plus je teinte toujours mes lavis avec du violet (éventuellement du bleu) pour leur donner un peu plus de profondeur.

 

Figurines

Ces modèles sont plutôt simples et plaisants à peindre,  il n’y a pas trop d’accessoires et un jeu d’opposition de 2 couleurs : marron pour le cuir et rouge pour la tunique, donne un bon contraste et une bonne lisibilité de la figurine sur le plateau de jeu. Le modèle alternatif notamment (celui avec la hallebarde vers l’avant) a une bonne dynamique et des détails plus fins.

Pour chipoter un peu, je critiquerais juste le manque de finesse de moulage aux niveaux du visage et des fourreaux d’armes, mais rien de bien méchant pour une figurine de bonhommes de base à 1 PV qui se feront fumer vite fait par Conan.

 

Conan
Un jeu de Frédéric Henry
Illustré par Xavier Collette, Naïade, Adrian Smith et Brom
Édité par Monolith Board Games 2016
Illustrations & Photos : © Monolith Games Board

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *