Les Lames du Cardinal, le jeu de rôle

Vous le savez la seule limite du jeu de rôle c’est votre imagination, alors imaginez…

carte paris lames du cardinal xvii 17 siècle jeu de roleImaginez-vous à Paris au beau milieu du XVIIème ; les rues y sont étroites, tortueuses et, en journée, grouillent de monde. À cette époque une puanteur quasi insoutenable se dégage en permanence de la ville, cette odeur provient de la boue qui recouvre toutes les rues en couche épaisse : une matière noire et graisseuse résultant de la décomposition de toutes les ordures possibles, y compris le fumier des écuries et les déchets de boucheries. Vous y êtes ? Ce n’est certes pas très agréable mais il va falloir vous y habituer car c’est dans cet univers que vous allez évoluer pendant tout le jeu.

Une fois le décor planté, imaginez votre personnage.

berger montrant un dragon lames du cardinal jeu de roleVous allez incarner un homme ou une femme, gentilhomme ou malandrin (à vous de voir) mais aussi et surtout combattant d’un groupe d’élite prêt au sacrifice de sa vie pour assurer le salut de la couronne de France face à des adversaires plus déterminés que jamais: un membre des Lames du Cardinal (une société secrète au service de Mazarin). Comme tous les parisiens, vous portez l’épée au côté et des bottes pour ne pas vous enfoncer dans la fange mais vous seul portez une chevalière d’argent frappée aux armes du cardinal, symbole de souffrances passées et futures et d’un dévouement absolu pour votre pays. Bref, vous êtes l’un des héros d’un jeu qui s’inscrit dans la pure tradition des romans de cape et d‘épée… à un léger détail près. Vos ennemis ne seront pas uniquement des brigands, des spadassins ou autres comploteurs ordinaires, non, vos adversaires les plus redoutables seront des dragons. C’est la « petite » touche fantasy de l’univers.

Le jeu se déroule en 1643, dans un Paris semblable à celui décrit par les historiens – le roi de France est mourant et le cardinal de Richelieu a été rappelé à Dieu l’an passé – mais avec en bonus (si l’on peut dire) quelques reptiles ailés. Personne, dans cet univers, n’ignore l’existence des dragons, la forme humaine leur est devenue naturelle et ils vivent cachés parmi les hommes depuis des siècles. À cette époque, la France vacille et ses intérêts sont menacés par de nombreux ennemis, au premier rang desquels les dragons de la Griffe noire. Une société secrète particulièrement puissante en Espagne dont le but est de plonger l’Europe dans un chaos propice à l’instauration d’un règne draconique absolu, vous l’aurez compris, il s’agit là des ennemis les plus redoutables des Lames du Cardinal.

bataille contre les dragons lames du cardinal jeu de rôle
Maintenant que vous avez une idée assez précise des personnages que vous pouvez incarner et des dangers qu’ils vont affronter…

matériel présentation jeu de rôle lames du cardinal épée doublons fiches…il s’agit d’entrer dans les détails du système de jeu à proprement parler parce que c’est une partie non négligeable de ce jeu plutôt atypique. Pour commencer vous noterez que pour jouer aux Lames du Cardinal, vous n’avez pas besoin de dés. Non pas un seul, inutile de demander 3 fois à votre MJ si vous pouvez prendre vos supers D10 achetés récemment, la réponse sera invariablement « non ! ». Ici, peu importe le niveau de frustration des joueurs, on joue avec des cartes. Les cartes d’un jeu de tarot, le Tarot des Ombres pour être précis.

Si l’utilisation des cartes a l’avantage d’apporter du changement, un renouveau dans la façon de jouer et potentiellement une belle immersion RP, je sais aussi que beaucoup de MJ, déstabilisés par ce nouveau système de gestions des conflits ont perdu la foi à la lecture des règlesjeu de tarot des ombres avec arcanes lames du cardinal jeu de rôles sans detour – qui, il faut dire, n’est pas nécessairement clairement expliqué dans le livre, mais pas si mal expliqué que certains veulent bien le faire croire, tout de même – et ont abandonné au profit de bons vieux jeux aux systèmes avec des dés pleins de faces. Ceux qui me connaissent et qui ont l’honneur de jouer avec moi savent que sur beaucoup de jeux de plateau, j’ai une interprétation souvent très personnelle des règles. Le jeu de rôle ne faisant finalement pas exception, c’est donc tout naturellement que j’ai opté pour une simplification des règles suivant la doctrine « ni vu, ni connu je t’embrouille » qui permet de se lancer relativement rapidement dans la partie.

fiche de personnage lames du cardinal jeu de rôle sans detourPour commencer, il faut distinguer les épreuves relativement courtes des conflits plus détaillés comme le combat. Pour les épreuves « simples » , escalader un mur, suivre une piste, maîtriser un cheval fougueux, kidnapper quelqu’un… Il suffit de dépasser le chiffre de difficulté annoncé par le MJ (1 si l’effort à produire est faible, 6 ou 7 s’il est jugé insurmontable; tout en sachant que rien n’est jamais insurmontable pour une Lame du Cardinal) en tirant un certain nombre de cartes correspondant à sa compétence dans le domaine qui va bien. Si on tire un nombre suffisant de cartes de la couleur (noire ou rouge) de la compétence, paf, ça passe. Sinon ça casse. Une des bonnes idées pour que le hasard de la pioche ne soit pas trop pénalisante c’est de pouvoir dépenser des points de ténacité pour pouvoir reprendre des cartes. Autre point à noter, on peut aussi souvent réussir automatiquement une épreuve si notre compétence est suffisamment haute par rapport à la difficulté. Ce principe permet d’accélérer la partie en évitant bon nombre de tests.

henri de lagardere dit le bossu illustration lames du cardinal jeu de rolesPour les épreuves plus complexes, comme le combat, on reprend le même principe mais en le détaillant. Les joueurs tirent un nombre de cartes égal à leur compétence Escrime. Les noires serviront pour les attaques, les rouges pour les défenses. Mais attention, ces cartes serviront pour l’ensemble des 6 rounds. En d’autres termes, il va falloir gérer sa main. Les PNJs eux ne piochent pas, ils ont un certain nombre d’attaques, de défenses et de résistance qu’ils utilisent comme bon leur semble. Pour corser le tout, les joueurs peuvent utiliser des bottes et des feintes, qui sont en fait des combinaisons de cartes permettant de faire plein de choses qui embêtent les PNJs : toucher à coup sûr/reprendre une carte jouée/ transformer une carte noire en carte rouge/ faire le coup du lacet défait au vilain dragon… Un bon point de ce système de jeu est que la pioche ne se veut pas pénalisante, pour se sortir d’un mauvais tirage, on peut s’échanger des cartes entre PJs et même en repiocher si le besoin s’en fait sentir. Bien sûr, rien n’est gratuit (attention à ne pas trop user votre ligne de ténacité, qui se trouve être aussi votre capital points de vie) mais parfois ça dépanne bien. À condition bien sûr de ne pas piocher de carte Arcane.

Car, oui, dernière subtilité, et non des moindres, il y a dans ce jeu quelques cartes arcanes qui traînent.

Certaines sont visibles dans la rivière draconique ou devant les joueurs et marquent l’influence des dragons sur le scénario en augmentant le niveau de difficulté de certaines caractéristiques nécessaires au joueurs pour mener à bien leur mission (furtivité, bagarre, équitation, duperie, etc) ou en influençant de façon négative le caractère des personnages les rendant, susceptibles, peureux, indécis, paranoïaques… Pour limiter tous ces effets, il est possible d’effectuer des conjurations d’arcanes. Celles-ci se retrouveront donc face cachée dans le paquet, aux risques et périls des joueurs qui peuvent en cas de pioche d’arcane maudite échouer quoi qu’il arrive. Et croyez moi, les joueurs ont beau faire des probabilités, ça arrive toujours plus souvent qu’on ne le voudrait.

présentation jeu de rôles lames du cardinal avec boite, jeu de tarot des ombres, livret et fichesBref, si les explications semblent un peu complexes ainsi retranscrites, en jeu, ça passe tout seul, donc n’hésitez pas à écrire des scénarios conspirationnistes à base de dragons et à venir les faire jouer à la BàC, il y aura toujours des joueurs motivés pour incarner une des célèbres Lames du Cardinal et sauver la couronne de France. Et si vous êtes plutôt joueur, je vous prépare un nouveau scénario pour 2017, soyez juste un peu patients.

Les Lames du Cardinal est un univers imaginé par Pierre Pevel (trois tomes ont été publiés initialement entre 2007 et 2010 aux éditions Bragelonne), le jeu de rôle adapté des romans a été créé par Philippe Auribeau, Samuel Bidal, Camille Guirou , Jérôme Isnard et Mahyar Shakeri, brillamment illustré par Loïc Muzy et édité aux éditions Sans Détour. Merci à eux.

2 pensées sur “Les Lames du Cardinal, le jeu de rôle

  • 12 janvier 2017 à 12 h 51 min
    Permalink

    Je suis plutôt joueur de jeux de plateau mais pourtant, après avoir lu l’article, j’ai envie de jouer aux Lames du Cardinal; suis-je donc faible, ouvert aux jeux de rôles ou l’article est-il tout simplement merveilleusement brillant?

    Répondre
  • 12 janvier 2017 à 16 h 13 min
    Permalink

    J’aurais tendance à dire que l’article est merveilleusement brillant, en toute modestie bien sûr… ou peut être, plus simplement, a t’il été écrit par un joueur de plateau qui un jour a succombé à l’irrésistible appel de ce jeu de rôle.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *