Luchadores

b69097_01a7143926d2496e9cbcfaaba698da4b

Aquí está la magnifica historia del misterios islas Murcielagos con los defendores del mondo : Los Masques!

Voici un nouveau jeu de rôle qui exhale la sueur, le sable chaud, le mojito et la moule avariée des caraïbes. Avariée ? Eh oui, car depuis 500 ans, l’ESPIRALE GRANDE, un gouffre immense dans l’océan sème la zone dans un petit archipel perdu des Bahamas, inondant le monde de créatures innommables, rappelant à la vie les morts ou attirant tout ce qu’il y a de pire dans ce monde (oui vous avez deviné, je parle bien des momies aztèques et des scientifiques nazis).

 

 

« -bouh!!!!
– au secours! Qui pourra m’aider face à une telle créature?  Je suis perdue… »morlock2

 

 

mexican-wrestling1Mais il existe une magie : les Masques,  qui permettent à certains élus de lutter contre ce fléau, en chemise hawaïenne et cigare au bec, ou en justaucorps roses et bottes colorées : les Luchadores. Et c’est vous-même qui allez les interpréter!

Faisons simple : « Hey, ça te branche de jouer un catcheur mexicain qui lutte contre des monstres débiles dans les années 60 ?« 

Si un petit sourire est apparu au coin de tes lèvres, si des étoiles (du ring) brillent dans ton regard avide en imaginant tous ces beaux et belles athlètes aux noms improbables faisant des cabrioles, tu es foutu : ce jeu est fait pour toi !

Sinon, ce jeu est fait pour toi aussi, mais tu ne le sais pas encore.

santo-enmascarado

luchasatan3_low
Me Gusto macho
VS
El Tenebre me

 

 

 

 

Sorti en 2015 et édité par Game fu, ce jeu de rôle est un ovni ludique. Ses auteurs ont eu l’intelligence de ne pas sombrer dans le ridicule et le grotesque. Ils le disent eux-mêmes, il s’agit d’un jeu hommage aux séries B mexicaines, en y apportant un contexte, un monde « crédible » afin d’y inclure les aventures d’autres personnages. Bref c’est un jeu de rôle, et un bon.

Bien écrit et intéressant, le livre se lit de bout en bout là où d’autres ne sont qu’une suite de chapitres techniques ou sans intérêt. Ici, en plus des illustrations bien dans l’ambiance, vous avez le droit à des anecdotes en marge sur Santos et ses amis (le plus célèbre catcheur du cinéma de genre), des infos sur le monde du catch en général, et bien sûr des tips sur les influences diverses et variées du jeu. Enfin on sent tout du long le plaisir des auteurs à faire un jeu abordable et sympathique.

Et il n’y a rien de mieux pour donner envie de jouer.

robot27

(Accent nazillard d’outre-space) Moi. Aussi. Je. Veux. Jouer.

 

Le jeu :

robot1Les joueurs interprètent donc des Luchadores (notez la majuscule c’est important), des êtres « bénis » qui en plus de maitriser la lucha libre (le catch mexicain, réputé pour ses hautes voltiges) ont des capacités physiques hors norme pour combattre l’ESPIRALE GRANDE. C’est un « trou » dans l’océan à l’origine des légendes les plus noires, qui a pour originalité de « recracher » des créatures qui tentent de faire régner le chaos sur terre. En plus de cela, tout ce qui est vil et corruptible est attiré et amplifié par l’Espirale. Ainsi, que ce soient des savants fous, des robots destructeurs ou des extraterrestres belliqueux, tous risquent de se retrouver face à nos célèbres Luchadores, derniers remparts contre ces hordes mécréantes.

Ceux-ci sont de deux types, les Technicos, gentils loyaux à la réputation exemplaire et les Rudos, les brutes du ring qui trichent et magouillent lors de leurs matchs. Chacun personnalise son personnage avec ses prises fétiches, son finisher (la prise que le catcheur utilise pour achever ses adversaires) et enfin son caractère , qui sera représenté sur son masque mystique. Oui c’est magique.

santo_and_blue_demon_vs_dracula_and_wolfman_poster_01Le jeu consiste bien à porter des manchettes et autre german supplex à des créatures craignos et ringardes, mais pas que. Les luchadores mexicains ont cette particularité face à leurs vis-à-vis d’autres pays d’être de vrais héros nationaux. Ce fameux Santos par exemple, est aussi le héros de ses propres films, un acteur du monde caritatif, etc. D’autres se lancent dans la chanson, reprennent le nom de scène comme un symbole de fierté et instaurent leur propre dynastie, confiant leur masque à leur fils ou un neveu pour porter fièrement les couleurs familiales.24756

 

champjustice1A l’identique dans le jeu les joueurs sont admirés et respectés, ils aident la police sur leurs enquêtes, les pompiers lors de leurs sorties ou vont dans les hôpitaux donner un peu de joie aux enfants malades. Ils sont acclamés lorsqu’ils empêchent un braquage de banque, ou mènent l’assaut des forces spéciales qui se placent naturellement sous leurs ordres. Mieux : les dirigeants du pays sont eux-mêmes les Luchadores les plus réputés de l’archipel.

Ici rien n’est impossible aux Luchadores, ils sont des stars, et même le plus rudo des Rudos combattra pour sauver la veuve et l’orphelin. En visant bas et en empochant un beau pactole au passage sans doute.

A savoir que la magie des Luchadores s’efface lorsqu’ils combattent sur un ring face à d’autres catcheurs sans pouvoir : ils restent des héros, et ils n’utiliseront pas leurs avantages pour leur propre intérêt ! Les auteurs ont pensé à tout !

Un point sur les règles

Bien sûr, vous jetterez des dés. Autant que votre caractéristique, tous les résultats identiques sont des réussites (vos dés indiquent 4 2 5 2 2, vous avez 3 réussites ), et la valeur donne un indice de la puissance (ici ce sont des 2 : vous touchez, mais faites peu de dégâts par exemple). Le bon côté de ce système est de laisser une petite marge d’interprétation au joueur. Vaut-il mieux choisir une suite longue de faible puissance, ou une plus courte avec une forte valeur ?
Au delà, le système de combat n’est pas le plus fluide en terme de jeu. Autant il permet de détailler les actions, puisqu’il s’agit à chaque fois de choisir les prises et les enchaînements que va tenter votre Luchador, mais lorsque le MJ balance à un joueur « ta défense est égale à ton niveau dans la manœuvre qu’a utilisé ton adversaire plus la moitié du nombre de manœuvres dans sa prise » il aura droit à l’œil torve du poisson-chat transformé en poisson pané durant les premières parties.
Une fois acquis ça va assez vite, mais faire des choix entre où mettre ses points, quoi utiliser, etc. durant les scènes d’action ralentit un peu le rythme. Cependant, on est sur un jeu de catch, et la simulation est bien présente. Si comme moi vous êtes allergiques aux « je tape » sans aucune description et aux combats qui se résument à jeter des dés et enlever des points de vie, ce jeu va vous plaire.
2016-09-19-16-36-03-858953095Par contre, faudra bosser un peu. Si vous n’y connaissez rien en catch vous risquez d’être limité autant pour comprendre les techniques décrites dans le bouquin que pour arriver à faire des combats intéressants. En effet le catch a ses propres règles, et vous pourriez passer à côté du jeu si vous n’en maîtrisez pas quelques unes (qui sont très simples, hein. On parle de brutes musclées en slip qui vont faire semblant de se taper dessus).

Luchadores est un jeu agréable, soigné et terriblement fun. Le livre de base est élégant, loin des standards hors de prix aux illustrations couleurs pleine page et au contenu bourratif. Il s’adresse peut-être à des MJ ayant un minimum de bouteille afin d’en tirer tout le sel. Il n’est peut-être pas évident de mettre en scène des scénarios épiques à base de prises de catch.

santoetletresordedraculaIdem, un certain recul et un esprit bon enfant est nécessaire pour jouer. Il ne sert à rien d’en faire un jeu d’optimisation : ici les personnages sont des éléments importants du jeu, et vivent leurs aventures masqués et leurs déboires, leurs échecs et leurs réussites sont plus importantes que la montée de niveau ou la liste de leur équipement.

Pour ma part ce jeu reste une grande réussite. Par sa réalisation, par son style, fun et complet. Par son sujet bien sûr, et par sa « muy caliente » ambiance, à la limite du grotesque mais nullement ridicule, qui va vous faire rêver d’aventures et de hautes voltiges sous les palmiers des tropiques. En justaucorps rose. Et ça, ça n’a pas de prix.

saucermenMouahah je suis méchant!!!!!

Satan

Satan, ennemi publique numero 1 depuis des millénaires, grand strateguerre de la soirée murder, ayatollah du jeu du rôle, prince du Deck building et Parain de la mafia ludique au sein de la Boîte à Chimère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *