Le jeu de rôle pour les débutants

Nous allons régulièrement évoquer sur ce blog des jeux mentionnés comme « de rôle ». Si vous ignorez ce dont il s’agit, voici un article pour vous faire découvrir ce qu’il en est, et peut-être vous donner l’envie d’essayer.

Le jeu de rôle est un jeu de société, tout comme le jeu de plateau, apparu en 1973 comme une nouvelle manière de jouer aux jeux de figurines pour s’en éloigner petit à petit et devenir ce qu’il est aujourd’hui.

Le principe est simple, il s’agit d’oublier la majorité des contraintes des jeux classiques pour se concentrer sur l’imaginaire qui s’en dégage et vivre une aventure en commun, qu’elle soit épique, comique ou beaucoup plus subtile dans un univers atypique. Vous allez ainsi être transporté pour une soirée dans un monde imaginaire où vous pourrez être quelqu’un d’autre, vivre des choses irréelles, sans bouger de votre chaise ni dépenser une fortune.

917832_446423398791047_1477696919_nChacun autour de la table (oui, il faut être plusieurs pour jouer, le nombre le plus commun étant quatre ou cinq personnes) va jouer un ou plusieurs personnages – la convention moderne tend d’ailleurs vers un personnage unique par joueur.
Il s’agit d’un être imaginaire créé de toute pièce – ou tiré d’une œuvre littéraire ou cinématographique – dont le joueur va vivre les aventures en l’incarnant comme il le désire au gré des événements.

À la différence d’un jeu vidéo ou d’un format ludique plus classique, plutôt que tirer une carte au hasard, avancer sur un plateau ou suivre le cheminement imposé par le designer, c’est un des participants qui va raconter les prémices de l’histoire, dérouler les phases de l’aventure et déterminer les obstacles et les adversaires rencontrés.
Son rôle est primordial pour la partie, on l’appelle le « Maître du jeu » (le MJ).

Comment que ça se passe ?

Les parties se déroulent généralement de la même façon : le MJ décrit le contexte (« vous êtes à Londres en 1888, dans une ruelle sombre et crasseuse d’un quartier mal famé »).

Armé d’une feuille de papier où sont inscrites les forces et faiblesses de son avatar, chaque joueur a son personnage (par exemple, un policeman fraîchement sorti de l’école de police), et c’est à vous de vous représenter la scène dans votre esprit.

Le MJ ne sera là que pour vous aider à visualiser ce qu’il y a dans cette ruelle, ou ce qui s’y passe :
« Il y a un réverbère ? »
MJ : « Non ».
« Il y a-t-il quelqu’un dans les parages ? »
MJ : « Oui tu peux voir une prostituée au bas de la rue. »
« Très bien je me dirige vers elle pour… »
MJ : « Tu entends un hurlement venir d’une ruelle transversale, un cri horrible qui te remplit d’effrois. Que fais-tu ? »

Toute l’aventure ne reposera que sur ce principe d’échanges entre les joueurs à travers leurs personnages.

Le MJ, lui, tentera de faire vivre la partie afin qu’elle reste logique et agréable. Ainsi, petit à petit, l’histoire va se créer grâce aux joueurs, pendant quatre ou cinq heures, avec pour seule limite l’imagination des personnes présentes.

pavillon noir05À la différence des « grandeurs natures », des soirées murder et autres activités de role-playing, le jeu de rôle se joue uniquement dans l’esprit des joueurs. Il n’est pas nécessaire de se costumer ou de mimer ses gestes (même si parfois on se laisse aller dans l’excitation du moment), il suffit de raconter et, éventuellement, parler comme son personnage.

Certaines parties peuvent être courtes on les nomme one-shot.
Il s’agit de petites histoires se déroulant en une, deux voire trois soirées, durant lesquelles l’aventure se suffit à elle-même, un peu comme un film de cinéma.

Pour certains groupes réguliers, tout le sel du jeu vient de la campagne : une longue et épique aventure se jouant sur de nombreuses sessions, pouvant durer des mois voire des années selon la régularité des parties ou l’obstination des joueurs.
Un tel type de jeu présente l’avantage de permettre une évolution des personnages. On voit ainsi des avatars imaginaires devenir de plus en plus puissants ou subir des séquelles de leurs aventures. Ils continuent alors leur cheminement sur la voie de la puissance et de la gloire, font de nouvelles découvertes et doivent assurer leur survie dans des mondes étranges et dangereux.

Loin d’être anecdotique, l’expérience du personnage est une valeur assez importante pour les joueurs.
Son background (ou historique) est une sorte de seconde vie imaginée. Avec le temps, il va amplifier l’attachement du joueur à son personnage, et ainsi amener à un autre jeu, souvent plus profond et personnel.
Comme pour tout personnage de fiction, plus vous vivrez des aventures en commun, plus vous vous sentirez proche de lui, vous rirez de ses aventures ou pleurerez sa mort lorsqu’elle interviendra… qui bien sûr, sera forcément épique et mémorable.
C’est d’ailleurs un élément assez plaisant chez les rôlistes : écoutez-les raconter les aventures de leurs personnages, vous aussi, vous rirez avec eux ou écouterez leurs « exploits » avec plaisir

Un JEU avant tout

Pour autant cela reste un jeu plutôt qu’un conte collectif ! Il reste en effet un système de règles favorisant plus ou moins le hasard, elles influencent la manière de jouer, ainsi que le monde ou le type d’aventures jouées.

Les règles en elles-mêmes vont régir les actions des personnages, déterminer si les actions sont réussies, et décider si les héros échouent lors de leur quête ou bien s’ils réussissent magistralement à vaincre toute adversité.
Le jet de dé reste une constante importante, car le jeu de rôle met rarement les personnages en opposition entre eux.
L1040286Il s’agit la plupart du temps de réussir une mission ensemble – et encore, parfois une mission ratée fait une très bonne soirée réussie.
L’aléatoire reste donc le moyen le plus courant d’apporter la touche d’imprévue qui peut parfois faire échouer les meilleurs ou apporter la réussite aux plus faibles lors d’un moment-clef du scénario.

indexDonjons & Dragons, le jeu le plus célèbre (c’est aussi le premier de tous et le plus joué) va vous permettre d’évoluer dans un univers d’heroïc fantasy. Des nains barbus y côtoient des elfes gracieux et des orcs malsains, on y affronte des dragons assis sur des tas d’or à l’aide de haches et d’épées magiques.

D’autres vont vous faire parcourir un monde sombre et décadent où vivent des créatures étranges ou encore vont vous demander de sauver le monde de conspirations mondiales.
Tout existe en jeu de rôle, jusqu’à des univers débilo-fantaisistes sans queue ni tête.

Pour qui est-ce fait ?

Le jeu de rôle a l’avantage d’être pour tous. Il ne nécessite aucun talent particulier, et peut être une source d’enrichissement personnel.
Côtoyer des gens différents, parler en société, voire s’instruire à travers les aventures des personnages : le jeu peut apporter beaucoup à certaines personnes ou n’être qu’une source de distraction.
Le fait de construire un jeu ensemble évite les dérives que peuvent avoir des jeux compétitifs, personne ne perd et tout le monde y gagne quelque chose.

Vous rêvez d’affronter Sauron l’épée à la main, ou de traverser la galaxie pour aller botter le cul de Darth Vador à bord d’un vaisseau tip top dessiné par vos petites mains délicates ? Et si vous vous sentez plus à l’aise de vivre des aventures plus terre à terre, vous voudriez enquêter sur des meurtres mystérieux ou affronter des hordes de zombies à la batte de base-ball ?.. dans la réalité vous ne pourrez pas.

Par contre, vous pourrez essayer de vivre ces expériences autour d’une table, chaque semaine, chaque weekend, avec quelques amis, sans un investissement énorme. Les seuls éléments nécessaires sont quelques dés, un livre de règles et un peu d’imagination.

Voilà ce qu’est en gros le jeu de rôle, en espérant vous avoir donné envie de rejoindre la population des rôlistes – ces fameux joueur de jeu de rôle à la sulfureuse réputation !

Photos © La Boite à Chimère / Zephiriel

Satan

Satan, ennemi publique numero 1 depuis des millénaires, grand strateguerre de la soirée murder, ayatollah du jeu du rôle, prince du Deck building et Parain de la mafia ludique au sein de la Boîte à Chimère.

Une pensée sur “Le jeu de rôle pour les débutants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *