3 nouveautés Iello pour 2018 : Down Force, Imhotep et 8 Bit Box – 2nde partie

Au Festival de Cannes, nous avions repéré 3 nouveautés Iello que nous avions envie de vous faire découvrir. Dans un précédent article, je vous avais parlé de Down Force, passons maintenant à Imhotep puis 8 Bit Box. Pour mémoire, je rappelle que Imhotep est une localisation en français du jeu éponyme initialement édité par Kosmos et arrivé parmi les 3 finalistes du Spiel des Jahres de 2016, tandis que 8 Bit Box est une nouveauté encore inédite.

Imhotep (Sortie prévue : fin 2018 voire 2019)

Avant de vous parler du jeu, revenons rapidement sur Imhotep, le bonhomme. Oui, parce qu’avant d’être un jeu, c’était quelqu’un !

Imhotep était un illustre égyptien antique aux multiples talents. Il fut notamment architecte du roi Djéser de la IIIème dynastie sous l’Ancien Empire. Nous lui devons entre autres la pyramide à degrés du site funéraire de Saqqarah.

Voilà, grâce à cette rapide introduction vous êtes prêt à briller en société. Revenons maintenant à Imhotep, le jeu. Imhotep propose aux joueurs d’incarner des architectes égyptiens qui vont s’affronter afin de déterminer lequel est le meilleur. Pour cela, ils vont œuvrer de concert à la construction de bâtiments emblématiques de l’Égypte antique (obélisque, pyramide…) tout en essayant de tirer leur épingle du jeu. Pour démontrer tout leur talent, ils vont devoir extraire des pierres à leur couleur, puis les charger sur des bateaux à destination des sites de construction et faire en sorte de les positionner au mieux en fonction de critères propres à chaque construction. Tout le sel du jeu repose sur le dilemme entre deux actions essentielles : positionner une de ses pierres sur un bateau ou faire partir un bateau vers la destination de son choix. En gros : soit on place une pierre qui risque de partir on ne sait où, soit on choisit où les pierres vont être livrées mais on participe un peu moins à la construction.

Voici la mécanique rapidement expliquée.

Concrètement, le jeu se déroule en 6 manches. A chaque manche, une carte détermine les tailles des 4 bateaux disponibles pour acheminer les pierres vers les 5 destinations possibles. Ces 5 destinations, représentées par 5 cartes, sont : un marché et 4 sites de construction de monument (chambre funéraire …). Chacune ne peut accueillir qu’un seul bateau par manche.

A son tour, un joueur doit réaliser une des 4 actions suivantes :

  • Jouer une carte qu’il aura préalablement récupérée au marché
  • Extraire 3 pierres de sa carrière et les stocker dans sa réserve
  • Placer une pierre de sa réserve sur un emplacement libre d’un bateau en partance vers les sites
  • Faire naviguer un bateau jusqu’à une destination et décharger sa cargaison de pierre. Les pierres sont placées sur les emplacements prévus à cet effet de la carte de la destination en respectant l’ordre dans lequel elles ont été positionnées sur le bateau : la pierre la plus proche de la proue est déchargée en premier puis on continue jusqu’à la poupe.

Lorsque tous les bateaux sont arrivés à destination, la manche se termine. On examine chaque site pour toucher d’éventuelles récompenses. Si le marché permet de gagner des cartes aux pouvoirs variés, les sites de construction permettent de gagner de précieux points de victoires. Le positionnement des pierres détermine le nombre de points que celles-ci rapportent. Bien sûr, le mode de calcul diffère selon le monument. Par exemple, dans la chambre funéraire les pierres rapportent plus si elles sont placées de manière contiguë. Dans le temple, les pierres sont empilées pour former un mur ; seules celles visibles sur le dessus du mur font gagner des points, etc.

Et on recommence jusqu’à avoir joué les 6 manches. A la fin, celui qui a le plus de points de victoire a gagné.

 

Petite attention qui fait bien plaisir : les sites ont 2 faces, judicieusement nommer « Face A » et « Face B ». Chaque face présente une manière légèrement différente de marquer des points. Pour varier les plaisirs, on peut jouer indifféremment avec des sites sur leur face A et d’autres sur leur face B.

 

Imhotep est un jeu de Phil Walker-Harding. Il est illustré par Miguel Coimbra.

Imhotep est prévu pour 2 à 4 joueurs à partir de 10 ans.

La durée d’une partie avoisine les 40 minutes.

 

 

 

8 Bit Box (Sortie prévue : octobre 2018)

Comme son nom le laisse présager, 8 Bit Box s’inspire des vieux jeux vidéo des années 80-90, mais pas que : 8 Bit Box « simule » carrément une vieille console de jeu de type NES, avec manettes et cartouches de jeu.

Le concept est le suivant : la boîte de base contenant le matériel « générique » (manettes, pions …) représente la console, tandis que de petites boîtes de jeu font offices de cartouches de jeu. Chaque cartouche de jeu contient les règles du jeu et son matériel spécifiques (ex. : Plateau de jeu). 3 de ces cartouches de jeux sont livrées avec la boîte de base. Pour rester dans l’esprit « console », Iello devrait sortir dans le futur de nouveaux jeux sous forme de cartouche.

 

Qui dit console dit forcément manette avec touches directionnelles et boutons d’action. Pour simuler cela, les 6 Manettes de la boîte de base sont équipée de 3 roues de programmation :

  • une roue à gauche avec les classiques 4 flèches directionnelles : haut, bas, gauche, droite
  • une roue à droite avec les classiques 4 symboles colorés
  • une roue centrale munie de chiffres

 

La boîte de base contient 3 cartouches de jeu. Même si leurs noms ne sont peut-être pas définitifs, voici un avant-goût de ce que nous pourrons trouver :

  • Pixoïd : a priori, d’un seul coup d’œil au plateau vous aurez reconnu de quel jeu mythique Pixoïd s’inspire. Voici comment on joue à Pac-m… euh Pixoïd : dans un décor aux allures de labyrinthe, un joueur incarne Pixoïd, le petit cube d’énergie … orange (et non, il n’est pas jaune !) qui va tenter d’échapper le plus longtemps possible aux Bugs, dirigés par les autres joueurs. Au début de chaque tour, chaque joueur programme secrètement sur sa manette une direction et une vitesse qui détermineront le déplacement de son personnage. Petit détail : les joueurs qui dirigent les Bugs n’ont pas le droit de communiquer entre-eux afin de se coordonner.
    Dans une partie de base, Pixoïd doit échapper à ses poursuivants pendant 12 tours. Bien entendu, sur son chemin, notre petit Pixoïd pourra ramasser des bonus qui lui permettront notamment de gagner des « tours gratuits ».
  • Racing Game : Racing Game sera un jeu de course de bolides durant laquelle, il va falloir gérer sa trajectoire, son carburant … et ses lance-flammes et autres électro-aimants ; objets dont nous vous laissons imaginer l’utilisation !! Ce jeu se jouera jusqu’à 5 joueurs.
    Petite mise à jour (15/07/2018), Racing Game sera probablement renommé en Outspeed.
  • Sports Game : Comme le nom le laisse présager, nous aurons ici affaire à un jeu de sport. A l’heure où nous mettons sous presse, nous n’avons pas énormément de détails, mais ce jeu se jouerait en équipes qui concourraient à différentes épreuves sportives afin accumuler des médailles.

 

8 Bit Box est un jeu de Franck Crittin et Grégoire Largey.

Les illustrations sont de Djib.

 

Note : à l’heure où nous rédigeons ces lignes, nous n’avons pas d’image de la boîte définitive de 8 Bit Box.

 

 

Les Illustrations sont : © Iello et Kosmoz

Une pensée sur “3 nouveautés Iello pour 2018 : Down Force, Imhotep et 8 Bit Box – 2nde partie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *