Vous avez demandé une murder ?

La semaine prochaine (le 9 avril, pour être précis) aura lieu chez notre partenaire Le dernier bar avant la fin du monde, une murder faite par des gens de la boite à chimère pour des gens de la boite à chimère. Je ne reviens pas sur ce qu’est une murder ; tout a déjà été dit dans cet excellent article : From Murder with Love que je vous engage à lire si ce n’est déjà fait. Je vais juste vous parler d’une création originale qui je l’espère va plaire aux joueurs : Bienvenue chez les Prieve.

Le pitch ? Une histoire de meurtre dans la ville de Bath au cœur de l’été 1996. Ah j’oubliais un détail, et pas des moindres, tout se passe dans le célèbre univers de Harry Potter, entre le tome 5 et le 6 de la série pour être précis. Et croyez-moi, il va falloir avoir les nerfs solides pour retrouver l’assassin. Pendant que j’écris ces quelques mots, les joueurs inscrits, alertés, sont donc en train d’affûter leurs baguettes magiques et de réviser leurs sorts afin d’être sûrs de survivre.

Parce que rien ne va être facile pour eux : le monde sorcier est désormais au courant du retour de Voldemort ; Dumbledore et Harry sont réhabilités, mais à vrai dire cela n’intéresse que très peu les joueurs qui ont tous des préoccupations personnelles bien plus importantes que celle des héros de la saga. Même si les personnages qui sont incarnés n’ignorent rien de tous ces événements, leurs existences suivent leurs cours… A chaque jour suffit sa peine. L’histoire à laquelle ils participent se trouve loin de Poudlard et de ses histoires rocambolesques où un gamin orphelin sauve le monde chaque année. Chaque chimérien incarne un sorcier ordinaire avec ses faiblesses et ses défauts, ses qualités et ses ambitions… L’histoire se déroule chez les Prieve, une famille de sorcier au sang pur dont personne ne parle (et pour cause…) qui vit en Angleterre, à la périphérie de Bath et alors que la journée s’annonçait on ne peut plus banale pour la petite famille, un meurtre aussi soudain qu’inexpliqué va venir chambouler le quotidien des protagonistes et remuer un nombre important d’anciens souvenirs, et même quelques secrets que certains auraient aimé garder pour eux. On leur souhaite tout de même de tirer leur épingle du jeu et surtout de bien s’amuser quoi qu’il arrive.

Si tout se passe bien, il y aura une suite à cette histoire, ouverte à tous les curieux cette fois ; inscrits à la BàC ou non. Ça vous tente ? Aurez-vous assez de courage pour tenter l’aventure ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *