Stellium

Oh, des billes ! C’est la première chose qui a attiré mon œil vers ce prototype de Rémi Saunier sur le stand d’Ankama au FIJ 2017. Ces billes représentent des astres qui devront être placés sur le plateau de jeu représentant l’univers dans des configurations permettant de marquer des points en remplissant des contrats.

Le plateau est constitué de six disques percés chacun de sept trous ayant des décorations différentes pouvant accueillir les billes et de parties fixes percées également d’un trou sans décoration ou trou noir permettant également d’accueillir une bille.

Au début de son tour on tente de piocher la bille qui nous intéresse dans un sac, ce qui est rendu possible par une texture différente associée à chaque couleur. Qu’on ait la bille désirée ou une autre, il faut ensuite la placer sur un emplacement libre d’un disque, puis en résoudre l’effet. Une bille verte permet d’échanger les emplacements d’une autre bille verte et d’une bille de couleur différente. Une bleue doit être placée à la place d’une autre bille et décale toute une ligne ininterrompue de billes déjà en place dans la direction désirée. Une jaune permet de faire tourner un disque. Enfin une rose envoie une bille dans un trou noir adjacent. Après avoir réalisé l’action, on peut résoudre une ou plusieurs cartes contrats piochées lors de tours précédents et piocher une nouvelle carte contrat en en défaussant une si on en a plus de trois en main.

Quant on remplit un contrat on laisse l’une des billes ayant servi à le remplir en place et on remet les autres dans le sac. Les contrats sont très clairs et on voit facilement la configuration demandée, que ce soit un alignement de couleurs identiques sur deux disques ou sur le même. Ceux qui demandent juste de placer une bille sur un emplacement de la même couleur peuvent rapporter plus ou moins de points en fonction de si on les résout à un moment où cette configuration simple est présente une, deux, trois ou quatre fois sur le plateau de jeu.

La fin de partie se déclenche quand quelqu’un atteint un score compris entre vingt et trente points. On termine alors le tour en cours et on procède au décompte des points. Petite subtilité, quatre jokers représentant chacun l’un des quatre effets permettent de déclencher un effet différent de celui de la bille piochée. Les jokers non utilisés rapportent chacun un point en fin de partie.

Ce jeu plutôt rapide et aux règles simples demande un temps d’apprentissage pour bien se représenter ce qu’il serait bien de faire pour remplir plusieurs contrats en même temps, ou, les cartes contrats étant visibles de tout le monde avant d’être piochées, pour gêner les autres dans leurs réalisations. Voir quelle bille laisser en place pour faciliter la réalisation d’un futur contrat ou gêner ses adversaires. Encore faut-il se souvenir de qui a choisi quel contrat.

Stellium est édité par Ankama
Nombre de joueurs : 2 à 4 joueurs
Durée d’une partie : 30 minutes
Age : à partir de 10 ans
Les illustrations sont © Ankama

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *