Les As d’Or, les pronostics

Saperlipopette, la sélection des As d’Or est sortie et voilà t’y pas qu’aucun des jeux n’a été traité dans nos colonnes ! Bon, c’est majoritairement de ma faute vu que ça fait des mois que je dis que je dois causer de ces titres. A moins de 15 jours du Festival, il est temps de faire nos pronostics pour l’As d’Or et le Prix Expert*.

Terraforming Mars :  le grand favori  « Expert » des chimériens !

Autant l’As d’Or amène au débat, autant le prix Expert ne souffre d’aucune discussion : pour nous c’est Terraforming Mars et puis c’est tout ! Que ce soit avec ou sans extension, et à condition de pratiquer les règles « avancées » du draft – seule manière civilisée de jouer car elle limite les effets d’aubaine et ajoute de l’interaction entre les joueurs.

Il faut dire que cette création de Jacob Fryxelius, éditée par Fryxgames et Intrafin, a tout pour séduire : des règles simples, des tours relativement rapides – élément essentiel quand il s’agit de parties de 3h –  et surtout un foisonnement de choix possibles (208 cartes projets) qui génèrent forcément beaucoup de (bonne) frustration étant donné qu’on a envie de TOUT faire !
Sans oublier l’immersion, un peu comme si on revivait Total Recall, dans Terraforming Mars on a véritablement l’impression de coloniser la planète rouge !

L’impossible départage de l’ « As d’Or »

Là c’est plus corsé. La Rédaction est divisée pour départager la sélection du jeu de l’année… en fait nous avons deux favoris et deux outsiders. Pour ma part, je suis infoutu de faire le choix entre 3 des 4 titres sélectionnés tant je les apprécie, pour des raisons très différentes.

Twin It !
(soutenu par Smissou et Kristoff)

Dès que je l’ai vu, je suis tombé en pâmoison. Déjà j’adore ces graphismes sortis de l’esprit pervers de Tom Vuarchex ! Non seulement Twin It ! marie des couleurs chatoyantes, mais en plus il participe à la bonne humeur des réunions familiales (j’ai testé). La simplicité des règles et la rapidité de celles-ci le hissent sans rougir au niveau d’un Dobble psychédélique des années 70.

 

Dice Forge (soutenu par Shikata et Smissou)

Découvert au FIJ 2016 (eh oui, le temps passe) je me souviens très bien avoir pronostiqué que ce « dice building » où il s’agit non pas d’acheter de nouveaux dés, mais d’en changer les faces, était un As d’Or potentiel. Deux ans après, cette prédiction verra-t-elle le jour ?
Etrangement, je dois reconnaître que Dice Forge est loin d’être mon favori dans cette sélection. J’aurais bien du mal à dire pourquoi, mais dans tous les cas ce jeu de Régis Bonnessée et édité par Libellud a ses fans.

Azul (soutenu par Jet d’Ail, Eriamelo, Kristoff et Ketrus)

C’est le plus récent des jeux de la sélection et pourtant il a fait le buzz dès sa sortie en novembre dernier pour le festival d’Essen. Il faut dire qu’il s’agit d’une création de Monsieur Michael Kiesling, et qu’elle cumule les bons points : facile à expliquer mais loin d’être simpliste, attirant l’œil par son matériel d’excellente qualité, Azul est un très bon jeu abstrait à pratiquer à 2, 3 ou 4 joueurs.
Cette dernière nouveauté de l’éditeur PlanB Games est le grand favori des pronostics pour l’As d’Or à peine deux mois après sa sortie !!

Flamme Rouge (soutenu par RedDragon, Ex-Nihilo,  Eriamelo et Kristoff)

On ne l’attendait plus, le buzz qui a suivi Essen 2016 pour ce jeu nordique de cyclisme avait été tellement important qu’on pensait que son plus célèbre soutien, membre du Jury des As d’Or à l’abondante pilosité, arriverait à l’imposer dans la sélection 2017. Du coup, la surprise fut complète de voir que finalement le jury profitait de l’édition française par Gigamic pour finalement sélectionner Flamme Rouge cette année.
Pourquoi surprise ? Parce que chaque fois qu’il s’agit d’expliquer de quoi retourne cette création de Asger Sams Granerud, on parle toujours d’un « petit jeu très sympa de course de vélos ». Et je ne vous parle pas des regards condescendants des joueurs aguerris de cubes en bois ou des experts es-énigmes observant nos parties animées à la limite du party game. Pourtant, après chaque série de courses (impossible de se limiter à une seule étape, il faut toujours en retenter une nouvelle à la suite), l’impression reste la même : derrière la simplicité de son concept, Flamme Rouge est en fait un diabolique jeu de stratégie cycliste.

Vous l’aurez compris, il nous est difficile de départager ces excellents jeux composant la sélection des As d’Or. Tous ont trouvé leur public et chacun a ses caractéristiques propres correspondant à une pratique du jeu spécifique. C’est aussi cela la magie ludique : quel que soit l’humeur du moment, on trouve toujours un titre correspondant à notre envie. Alors rendez-vous le 22 février pour la remise des prix des As d’Or et d’ici là découvrez ces excellents jeux si vous ne l’avez pas encore fait !

*Faute de connaître les jeux pour enfants qui sont loin d’être notre spécialité à la Boite à Chimère, il est préférable d’éviter d’évoquer ceux sélectionnés plutôt que de dire des bêtises dessus.

Terraforming Mars
de Jacob Fryxelius
Illustré par Isaac Fryxelius
Édité par FryxGames et Intrafin

 

 

Twin It!
de et illustré par Tom Vuarchex
Édité par Cocktail Games

 

 

Dice Forge
de Régis Bonnessée
Illustré par Biboun
Édité par Libellud

 

 

Azul
de Michael Kiesling
Illustré par Chris Quilliams
Édité par Plan B Games

 

 

Flamme Rouge
de Asger Harding Granerud
Illustré par Ossi Hiekkala et Jere Kasanen
Édité par Lautapelit
Distribué par Gigamic

 

Les illustrations de cet article sont tirées des sites éditeurs et du site http://www.espacejeux.tv pour la partie de Flamme Rouge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *